27 mars 2015

Puisqu’on vous dit
que c’est possible

Pascal Gautrand
Puisqu’on vous dit<br/>que c’est possible

LANCEMENT

PUISQU'ON VOUS DIT QUE C'EST POSSIBLE
NUMÉRO SPÉCIAL DE LA REVUE D'AILLEURS
éditée par l’Institut supérieur des Beaux-Arts de Besançon/Franche-Comté

Samedi 28 mars 2015
à partir de 11h30

en présence de quelques-uns de ses contributeurs

Made in Town
58 rue du Vertbois
75003 Paris

Puisqu’on vous dit que c’est possible emprunte son titre au film-montage de Chris Marker réalisé sur l’Affaire Lip en 1973, moment fort de la mémoire ouvrière bisontine. Ce programme – sous forme de workshops, symposiums et expositions – est le fruit de quatre ans de recherches dans le champ de la création artistique au sein du pôle Contrat Social de l’Institut supérieur des Beaux-Arts de Besançon/Franche-Comté.

La présente publication dirigée par Stéphanie Jamet-Chavigny et Philippe Terrier-Hermann rassemble un ensemble d’œuvres, de textes et de documents historiques qui tente un parallèle entre les expériences d’auto-représentation des luttes en Franche-Comté (Lip, Rhodia, Peugeot) et celles qui se sont déroulées lors des révolutions arabes. Le travail, question centrale de la lutte, est par ailleurs envisagé dans sa dimension de représentation sociale et esthétique et interroge les notions de production/post-production/dé-production.

Vue de l’exposition à la Saline royale d’Arc-et-Senans : Carole Roussopoulos, Lip V, 1976 et Barbara Kruger, You Are The Perfect Crime, 1984

Ces recherches ont été menées en collaboration avec différents partenaires, l’ENSAV de La Cambre à Bruxelles (Belgique), la HEAD de Genève (Suisse), l’INBA de Tétouan (Maroc), ainsi qu’avec la participation de la cinémathèque de Tanger (Maroc), la Saline royale d’Arc-et-Senans, le CNAP, le FRAC Bourgogne, le FRAC Champagne-Ardenne, le FRAC Franche-Comté, le FRAC Haute-Normandie, la Galerie Air de Paris, la Galerie Chantal Crousel, le Centre audiovisuel Simone de Beauvoir, ISKRA. Elles ont bénéficié du soutien du ministère de la Culture et de la Communication (France) et de la délégation Wallonie-Bruxelles à Rabat.

Avec la participation de : Paul Ardenne, Mohamed Arejdal, Christine van Assche, Mehdi Bahou, Yto Barrada, Pascal Beausse, Thomas Bizzarri, Touda Bouanani, Mounira Bouzid El Alami, Nicole Brenez, Maxime Callen, Gabrielle Camuset, Mathilde Chavanne, Maureen Colomar, Hippolyte Cupillard, Catherine David, Laurent Devèze, Ali Essafi, Miléna Favet, Simohammed Fettaka, Hélène Fleckinger, Laura Garcia Karras, Pascal Gautrand, Frank Georgi, Redwane Jabal, Stéphanie Jamet-Chavigny, Laetitia Jeurissen, Valérie Jouve, Ali Kazma, Joseph Krommendijk, Matthieu Laurette, Guillaume Le Gall, Audrey Lenchantin, Omar Mahfoudi, Diego Moscoso, Mélanie Peduzzi, Giampiero Pitisci, Tarik Rahel, Zahia Rahmani, Alain Rodriguez, Marc Roig Blesa, Stefano Savona, Bruno Serralongue, Paul Smith, Philippe Terrier-Hermann, Alice Van den Berg, Morgane Vié, Werker Magazine et Dork Zabunyan.

> Retour en haut de page

Plus d'articles

Filles du Facteur Messagères d'espoir

Filles du Facteur
Messagères d'espoir

Objets

L’association Filles du Facteur, créée en 2008 par Delphine Kohler, styliste de métier, à l’origine également de la marque Facteur Céleste, agit pour l’autonomie des femmes, en France et au Burkina Faso, en les initiant à la maîtrise de savoir-faire manuels en lien avec le recyclage.

Trilogie française Philippe Terrier-Hermann
8 juin 2013

Trilogie française
Philippe Terrier-Hermann

Arts

De la maquette au storyboard, Made in Town prolonge la réflexion autour de la fabrique du cinéma initiée avec l’exposition de Hugues Decointet, « Boîte à miracles », et accueille Philippe Terrier-Hermann pour le lancement de La Trilogie française, une commande publique du Centre national des arts plastiques, ministère de la Culture et de la Communication.

Retours de Résidence | Villa Kujoyama

Retours de Résidence
Villa Kujoyama
[Made in Town TV]

Objets

Ce film a été réalisé pour l'exposition de la Villa Kujoyama en partenariat avec Maison d'Exceptions/ Première Vision Paris 2019 avec la précieuse contribution du musée de la Chasse et de la Nature pour l'accueil du tournage et du programme hors les murs. La Villa Kujoyama est un établissement du réseau de coopération culturelle du Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères. Relevant de l'Institut français du Japon, elle bénéficie du soutien de la Fondation Bettencourt Schueller, qui en est le mécène principal, et de l'Institut français.