1 avr. 2014

Passeport des artisans
Pousser la porte des ateliers

Pascal Gautrand
Passeport des artisans<br/>Pousser la porte des ateliers

Affiche et flyer de l'édition 2014. Illustration réalisée par Sandra Seruch à partir d'une photo de Sébastien Decker.

PRÉSENTATION

PASSEPORT DES ARTISANS
POUSSER LA PORTE DES ATELIERS

Vernissage
Mercredi 2 avril 2014
de 19h à 21h

en exclusivité chez Made in Town

Made in Town
58 rue du Vertbois
75003 Paris

Qu’y a-t-il derrière les portes des ateliers d’art parisiens ? Si vous vous posez la question, le Passeport des artisans est une clef pour y répondre. En route pour un beau voyage !

Ce projet lancé par Justine Aurian et Camille Guyon – deux jeunes femmes passionnées d’art et d’artisanat – met à l’honneur une sélection de 20 artisans parisiens. L’idée est très simple : l’achat du Passeport des artisans (en vente entre 20 et 30 €) offre pendant toute une année un accès privilégié à l’atelier de chaque artisan ainsi que des réductions sur l’achat de ses créations.

Seul ou en famille, c’est l’univers varié des métiers d’art qui est donné à voir, à découvrir, à vivre. De la porcelaine au textile, en passant par le bois ou le métal, du luthier au céramiste, du plumassier au tabletier : la France recèle de métiers et de savoir-faire parfois rares. Qu’ils soient traditionnels ou innovants, les métiers d’art regroupent aujourd’hui 38 000 entreprises sur tout le territoire et représentent plus de 200 métiers différents.

Crédit photo : Sébastien Decker

C’est pour permettre d’explorer cette richesse culturelle qui contribue au rayonnement du pays que Justine et Camille, en véritables passe-murailles, se sont lancées dans cette aventure avec la création d’un outil qui donne à voir les pratiques créatives contemporaines et leurs acteurs.

En marge des salons et des expositions dédiés à la promotion des métiers d’art et de leurs acteurs, cette initiative originale a le mérite d’offrir un rapport à l’artisan plus intime et personnel : celui de la rencontre privilégiée et de l’échange simple et direct.

Crédit photo : Sébastien Decker

> Retour en haut de page

Plus d'articles

Une histoire de filière

Une histoire de filière

Vêtements

En 1900, Mazamet compte une cinquantaine d’usines de traitement des peaux qui importent et exportent vers le monde entier. Pendant près de 150 ans, jusqu’aux premières secousses pétrolières, rien ne remettra en cause l’hégémonie mazamétaine en matière de délainage. Si aujourd’hui le ronflement industriel s’est apaisé, la Montagne noire cache encore en ses flancs une extraordinaire richesse de savoir-faire artisanaux et industriels.

La Face cachée du siège
5 sept. au 18 oct. 2014

La Face cachée du siège

Objets

Cette exposition-dossier sur le mobilier du 18ème siècle entend redonner ses lettres de noblesse à l’artisanat français et illustrer le dialogue des traditions et des savoir-faire. En dehors des murs du château de Versailles – temple des Arts décoratifs du 18ème siècle – ou des galeries des antiquaires, elle propose de mettre en scène un fauteuil du 18ème siècle, prêté par un collectionneur privé, et de le confronter aux techniques qui participent à sa fabrication.

Verrerie La Rochère La Magie du verre

Verrerie La Rochère
La Magie du verre
[Made in Town TV]

Arts

Afin de promouvoir le savoir-faire et les particularités de la verrerie La Rochère, installée à Passavant-la-Rochère dans le département français de la Haute-Saône, Made in Town a réalisé une série de quatre vidéos tournées au cœur des ateliers de la société.