10 mai 2016

Design for Peace
Transhumance

Léandra Ricou
Design for Peace<br/>Transhumance

Crédit photo : Design for Peace

PRÉSENTATION

TRANSHUMANCE
DESIGN FOR PEACE

Du 20 mai au 23 juillet 2016
du mardi au samedi
de 14h à 19h

Vernissage
Vendredi 20 mai 2016
à partir de 18h

Made in Town
58 rue du Vertbois
75003 Paris

Design for Peace présente chez Made in Town sa première collection d’objets de décoration et d’accessoires de mode, Transhumance, fruit de sept semaines de travail entre dix-sept artisans touaregs, réfugiés maliens installés sur le sol burkinabé, et six jeunes designers français, réunis le temps d’une résidence à Ouagadougou, capitale du Burkina Faso.

Initié en 2015 par l’association Afrika Tiss, sous l’impulsion du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR), le projet Design for Peace a pour objectif d’améliorer l’autonomie et l’insertion d’artisans réfugiés au Burkina Faso par la valorisation de leurs savoir-faire et le renforcement de leurs capacités de production au contact des artisans locaux. Dans un contexte mondial où l’afflux de personnes réfugiées ne cesse de croître, Design for Peace entend faire de l’artisanat un levier de développement social et économique pour ces populations fragilisées, offrant ainsi la possibilité de percevoir les réfugiés, non plus comme une menace sécuritaire, mais comme un véritable vivier de talents.

Crédit photo : Design for Peace

Entre mars et avril 2016, la résidence a réuni dix-sept artisans touaregs et six jeunes designers français, jeunes professionnels ou étudiants, à l’issue d’un processus de sélection exigeant en France et au Burkina Faso. L’occasion de croiser les cultures et d’expérimenter de nouveaux savoir-faire, la collection Transhumance présente ainsi plusieurs innovations techniques : marqueterie de rônier (palmier natif des régions tropicales d’Afrique sahélienne), tissage de fibres végétales et de caoutchouc, travail de la calebasse en gainage de cuir ou en maillage, parmi d’autres.

Crédit photo : Design for Peace

A l’image du tissage, la collection Transhumance entremêle deux univers géographiques, deux univers culturels et esthétiques : l’héritage touareg et l’esprit de la jeune création parisienne. Nommée en hommage aux populations touaregs et à leur cheminement nomade, la collection se compose d’une quinzaine de pièces – objets de décoration et accessoires de mode – en cuir, bois, métal, fibres végétales, qui, par leurs fonctions, leurs formes ou leurs matériaux, font référence à des instants de vie nomade saharienne.

Crédit photo : Design for Peace

Depuis 2012, le Burkina Faso est l’un des premiers pays d’accueil pour les réfugiés qui fuient le conflit en cours au Mali. Les camps de Goudebou et Mentao, au nord du Burkina Faso, rassemblent plus de 20 000 personnes, dont une majorité de Touaregs, dans des conditions de vie précaires. Communautés d’éleveurs, les Touaregs sont nombreux à pratiquer une activité artisanale, mais peinent à vendre leurs produits ou à investir dans des matières premières de qualité.

Crédit photo : Design for Peace

Les artisans impliqués sont destinés à devenir eux-mêmes formateurs dans le but de transmettre à d’autres artisans les techniques et les exigences nécessaires à la reproduction qualitative des prototypes mis au point durant la résidence. À terme, Design for Peace prévoit d’impliquer plus de 200 artisans locaux et réfugiés dans ce processus de production amélioré qui leur permet d’accéder à des circuits de distribution plus haut de gamme, notamment à l’échelle régionale et internationale.

Comme le souligne Mariette Chapel, fondatrice d’Afrika Tiss, le Burkina Faso est la première étape d’un voyage solidaire que l’association souhaite poursuivre vers d’autres régions confrontées à un afflux important de refugiés, sans perspective de retour immédiat dans leurs pays d’origine.

Les pièces de la collection Transhumance sont exposées à Paris, chez Made in Town, avant de rejoindre l’Institut français de Ouagadougou, du 3 juin au 10 juillet 2016.

Crédit photo : Design for Peace

Avec la participation de : Cathy Amouroux, styliste et graphiste, Marta Bakowski, designer produit, Adrien Leroux, designer et ébéniste, Pierre Murot, designer produit, Oriane Pereira Lino, designer textile et broderie, Claire Tingaud, designer textile, tissage et broderie, Ousmane Ag Agafane, cuir et bijouterie, Hado Wt Sidia, cuir, Bintou Wt Mohamed, cuir, Mohamed Youssouf Ag Sidi, cuir, Waneibi Ag Elmehdi, cuir et bijouterie, Hadijata Wt Agali, vannerie, Fadimata Wt Agali, cuir et calebasse à la pirogravure, Sidi Mohamed Ag Elmehdou, orfèvrerie, Mohamed ou Bebe Ag Moha, cuir et bijouterie, Abdoulaye Ag Alassane, cuir et métal, Assadek Ag Egless, cuir, bois et métal, Fadimata Wallet Houssa, cuir, Aïchalala Wallet Zahit, tressage et vannerie, Iss Ag Egless, cuir, bois et métal, Aïcha Wallet Mohamed, peinture, Issa Ag Maha, cuir, bois et métal, Oumar Ag Agali, cuir et bois, Zeinabou Wallet Hakimou, cuir.

Afrika Tiss en partenariat avec : UNHCR, Centre for Culture and Developement (CKU), Ecole Boulle, Institut français, Made in Town, D’Days, Ysomer, Les Filles du Facteur / Facteur Céleste, Moonlook, Tiss&Tik, Sok’Sabaï.

designforpeace.org

> Retour en haut de page

Plus d'articles

DIY 2.0 : Just Do It Yourself !

DIY 2.0 : Just Do It Yourself !

Objets

Associée à la vision anti-consumériste naissante des années 1970, la philosophie Do-it-yourself, que l’on pourrait traduire littéralement par Fais-le-toi-même, constitue à l’origine une véritable sous-culture incluant toute activité productive où l’on n’est pas seulement spectateur ou consommateur. Bien plus qu’un système de débrouille ou de bricolage, le DIY et les savoir-faire manuels incarnent aujourd’hui de nouveaux intérêts créatifs, récréatifs et une dimension communautaire pour des pratiques quotidiennes telles que la cuisine, la couture, la culture de jardins potagers – pour n’en citer que quelques unes.

Script e.g.m.
3 sept. au 19 oct. 2013

Script
e.g.m.

Vêtements

La tradition de la haute couture parisienne s’appuie sur le savoir-faire et le travail irréprochable des petites mains. Leur dextérité s’acquiert au fil du temps, par la répétition infinie des mêmes gestes. Avec l’expérience, chaque nouveau point cousu à la main devient rigoureusement identique au précédent, gage de qualité et d’excellence. L’excellence de la main se mesure en quelque sorte à sa capacité à se rapprocher de la perfection d’exécution du robot.

Vosges Terre Textile La Définition de l'industrie

Vosges Terre Textile
La Définition de l'industrie
[Made in Town TV]

Objets

Pour le lancement de son label, Vosges Terre Textile a fait appel à Made in Town pour réaliser une série de dix vidéos thématiques qui présentent la filière et ses acteurs au travers des notions de territoire, patrimoine, savoir-faire, transmission et innovation. Ces vidéos composent le tableau de l’industrie contemporaine qui inspire un nouveau discours de valorisation des savoir-faire industriels à destination du consommateur final.