3 déc. 2015

Les exigences
de la mode et du luxe

Jean-Philippe Trapp
Les exigences de la mode et du luxe

L'atelier de tricotage de la Manufacture Regain – fils techniques et matières nobles se tricotent sur métiers rectilignes. Crédit photo : Pic de Nore.

Si l’accent est le plus souvent mis sur les grands noms – entrepreneurs visionnaires, créateurs de génie, maisons de prestige – pour évoquer le rayonnement français de l’industrie de la mode et du luxe dans le monde entier, le succès d’une collection ou d’un défilé doit pourtant beaucoup à tous les producteurs en amont de la filière qui sont à l’œuvre dans l’envers du décor, à l’abri des regards.

L’atelier de confection de la Manufacture Regain, spécialiste de la maille. Crédit photo : Pic de Nore.

Généralement inconnus du grand public, ils le sont nettement moins des marques, dont les stratégies de développement intègrent de plus en plus le prisme de la fabrication locale. Plus qu’un simple outil marketing, les marques reflètent, par leurs choix et leurs actions, un ensemble de valeurs qui, à l’image des hommes, définissent en retour leur identité.

Création assistée par ordinateur – les créations des stylistes et créateurs de mode sont adaptées pour être tricotées par des machines pilotées par ordinateur. Crédit photo : Pic de Nore.

Le partage de telles valeurs, comme l’attachement à un territoire, la préservation d’un patrimoine ou la quête de l’excellence, alimente un dialogue porteur de sens et d’activité entre des marques de luxe de renommée internationale et les ateliers locaux détenteurs de savoir-faire particuliers.

> Retour en haut de page
Jean-Philippe Trapp

Jean-Philippe Trapp

Made in Metz. Diplômé de l’Institut de commerce de Nancy, où il a suivi une formation pluridisciplinaire en management centrée sur l’industrie du luxe, il amorce dans son mémoire de fin d’études une réflexion sur le rôle joué par l’artisanat dans ce secteur et les possibilités qu’offre ce dernier pour imaginer de nouveaux modèles de production. Il découvre toute la richesse du patrimoine français au cours d’une mission à l’Institut national des métiers d’art et souhaite à présent valoriser auprès du public les savoir-faire locaux – originaires d’Europe ou du monde entier – ainsi que les pratiques culturelles qui en découlent, au travers de projets variés, principalement dans les domaines de la mode, du design et de l’art.

Plus d'articles

Les Ardoisiers Une carrière bien tracée

Les Ardoisiers
Une carrière bien tracée

Objets

De la rigueur d’une formation d’expert-comptable à la dureté de l’ardoise, la frontière est fine pour Benoit Delmé, qui a transformé sa passion du matériau en métier durablement ancré dans le territoire de la Montagne noire, à Dourgne.

Parures
2 au 6 oct. 2015

Parures

Vêtements

Made in Town accueille la présentation du projet Parures mené par Isabelle Quéhé, présidente de l’association Universal Love et fondatrice du premier salon de la mode éthique en France, Ethical Fashion Show. Isabelle Quéhé a travaillé en collaboration avec une trentaine de designers qui ont, chacun à leur manière, réinterprété la parure.

Verrerie La Rochère La Magie du verre

Verrerie La Rochère
La Magie du verre
[Made in Town TV]

Arts

Afin de promouvoir le savoir-faire et les particularités de la verrerie La Rochère, installée à Passavant-la-Rochère dans le département français de la Haute-Saône, Made in Town a réalisé une série de quatre vidéos tournées au cœur des ateliers de la société.