24 déc. 2015

Le Passe-Trame
La laine en fil conducteur

Jean-Philippe Trapp
Le Passe-Trame La laine en fil conducteur

Crédit photo : Le Passe-Trame

Eric Carlier, ancien étudiant en droit dont la formation ne le prédestinait vraisemblablement pas au métier de tisserand, a fondé l’atelier le Passe-trame en 1990 à Payrin-Augmontel, à quelques kilomètres de Mazamet.

Fort de son implantation dans une région marquée à la fin du 19ème siècle par l’essor du commerce de laine de mouton – lié à la spécialisation locale dans l’activité de délainage – l’atelier Le Passe-Trame a dans un premier temps répondu aux besoins des éleveurs locaux de chèvres angora. Ces derniers ont été parmi les pionniers de l’introduction de la chèvre angora en France, il y a une trentaine d’années. Ainsi, les premières commandes provenaient essentiellement de deux coopératives d’éleveurs qui souhaitaient transformer cette laine en produits tissés.

Eric Carlier au travail. Crédit photo : Le Passe-Trame.

Le départ à la retraite d’un ami tisserand a ensuite poussé Eric Carlier à faire l’acquisition de métiers à tisser industriels, qui ont la particularité d’être très larges et de pouvoir produire des tissus muraux en double laize. L’atelier Le Passe-Trame a alors commencé à développer un marché important dans l’ameublement et à le fournir en tissus en laine de mouton, sous forme de draps de laine et de plaids utilisés notamment pour confectionner des rideaux et des revêtements de sièges.

Si les métiers à tisser ont des origines purement industrielles, la production s’effectue quant à elle en grande partie à l’échelle artisanale, ce qui assure une grande flexibilité dans la prise de commandes. Selon les besoins des clients, elle peut ainsi atteindre 3000 mètres de tissu ou se limiter à 50 mètres.

Crédit photo : Le Passe-Trame

Outre le travail de la laine de mouton et de mohair qui est devenu sa spécialité en tant que fournisseur, l’entreprise produit également sa propre gamme d’écharpes, d’étoles et de plaids à partir de matières telles que le mohair, le chanvre, le lin et le coton. Elle s’appuie pour cela sur un réseau de sous-traitants qui interviennent à toutes les étapes de production de la lière laine. Ensemble, ils font partie de l’association Atelier Laines d’Europe, qui s’efforce de revaloriser l’élevage de moutons, ainsi que la production, la transformation et l’utilisation de la laine.

Le Passe-Trame participe au projet Made in Town / Montagne Noire présenté du 21 octobre 2015 au 13 février 2016 à Paris chez Made in Town.

> Retour en haut de page
Jean-Philippe Trapp

Jean-Philippe Trapp

Made in Metz. Diplômé de l’Institut de commerce de Nancy, où il a suivi une formation pluridisciplinaire en management centrée sur l’industrie du luxe, il amorce dans son mémoire de fin d’études une réflexion sur le rôle joué par l’artisanat dans ce secteur et les possibilités qu’offre ce dernier pour imaginer de nouveaux modèles de production. Il découvre toute la richesse du patrimoine français au cours d’une mission à l’Institut national des métiers d’art et souhaite à présent valoriser auprès du public les savoir-faire locaux – originaires d’Europe ou du monde entier – ainsi que les pratiques culturelles qui en découlent, au travers de projets variés, principalement dans les domaines de la mode, du design et de l’art.

Plus d'articles

e.g.m. La machine à dessiner

e.g.m.
La machine à dessiner

Vêtements

Le collectif e.g.m. tire son nom des initiales de ses fondateurs : Elsa, Grichka et Martin, trois graphistes diplômés des Arts décoratifs de Paris. Dans le cadre du cycle Auto-productions, ils s’appuient sur l’expérimentation de leur machine à dessiner pour présenter leur démarche. Associés à Label XVI, qui élabore des objets uniques à partir d’une production en série, e.g.m. réalisera à l’aide de marqueurs indélébiles – et in situ – une série de dessins sur des foulards en soie et en coton.

Voyage Marie-Ange Guilleminot
25 oct. au 23 nov. 2013

Voyage
Marie-Ange Guilleminot

Arts

Au travers des gestes et savoir-faire, on assiste à la concrétisation du projet Touchez-voir destiné à ceux qui justement ne voient pas. Depuis les réserves du musée jusqu’à l’atelier, nous assistons à la naissance d’une garde-robe originale et des formes qui seront réunies prochainement dans une malle à disposition au Palais Galliera.

Aubusson La Cité de la tapisserie

Aubusson
La Cité de la tapisserie
[Made in Town TV]

Arts

Afin de promouvoir le savoir-faire et les particularités de la tapisserie d’Aubusson, chef-lieu du département de la Creuse, Made in Town a réalisé une série de trois vidéos-documentaires, à la demande de la Cité internationale de la tapisserie et de l’art tissé, en partenariat avec l’Institut français de la mode et avec le soutien de la Fondation d’entreprise Hermès.