5 janv. 2016

Faune
A fleur de peau

Jean-Philippe Trapp
Faune A fleur de peau

Artisan maroquinier depuis trente ans, Xavier Catala reste fidèle à son premier amour – la ceinture – qu’il confectionne sous toutes les coutures dans son atelier situé à Sémalens.

Des milliers de modèles différents ont défilé les uns après les autres au sein de la société Faune, qui s’est spécialisée dans la ceinture à une époque où de nombreux créateurs étaient friands de cet accessoire de mode.

« Qu’elles soient fines et simples ou larges et doublées, de style classique ou fantaisie, en cuir de nubuck ou en tissu, les possibilités sont infinies », raconte enthousiaste Xavier Catala, qui prend autant de plaisir à créer qu’à fabriquer. « Un savoir-faire spécialisé tel que le nôtre ne se trouve plus aussi facilement que dans le passé », confie-t-il, car de l’importante communauté de maroquiniers qui existait dans la région il y a une vingtaine d’années, il ne reste désormais que deux ou trois acteurs isolés.

Pour autant, l’atelier Faune collabore régulièrement avec des acteurs externes et à l’image de son effectif, son activité est pour ainsi dire « triple ». Elle comprend la commercialisation de sa propre marque Faune, la création de modèles sur mesure qui viennent compléter les collections d’autres artisans maroquiniers (spécialisés dans les sacs par exemple), et la fabrication de ceintures dans le cadre de commandes particulières effectuées par les stylistes de marques réputées.

Confectionner des ceintures nécessite l’utilisation de cuirs relativement épais, ce qui explique que la majorité des peaux achetées par l’atelier Faune soient d’origine espagnole ou italienne. Il est certes plus difficile de mettre la main sur de telles peaux en France, mais cela n’empêche pas Xavier Catala de faire appel autant que possible à des éleveurs de l’Hexagone.

Faune participe au projet Made in Town / Montagne Noire présenté du 21 octobre 2015 au 13 février 2016 à Paris chez Made in Town.

www.ceinture-cuir.com

> Retour en haut de page
Jean-Philippe Trapp

Jean-Philippe Trapp

Made in Metz. Diplômé de l’Institut de commerce de Nancy, où il a suivi une formation pluridisciplinaire en management centrée sur l’industrie du luxe, il amorce dans son mémoire de fin d’études une réflexion sur le rôle joué par l’artisanat dans ce secteur et les possibilités qu’offre ce dernier pour imaginer de nouveaux modèles de production. Il découvre toute la richesse du patrimoine français au cours d’une mission à l’Institut national des métiers d’art et souhaite à présent valoriser auprès du public les savoir-faire locaux – originaires d’Europe ou du monde entier – ainsi que les pratiques culturelles qui en découlent, au travers de projets variés, principalement dans les domaines de la mode, du design et de l’art.

Plus d'articles

Une histoire de filière

Une histoire de filière

Vêtements

En 1900, Mazamet compte une cinquantaine d’usines de traitement des peaux qui importent et exportent vers le monde entier. Pendant près de 150 ans, jusqu’aux premières secousses pétrolières, rien ne remettra en cause l’hégémonie mazamétaine en matière de délainage. Si aujourd’hui le ronflement industriel s’est apaisé, la Montagne noire cache encore en ses flancs une extraordinaire richesse de savoir-faire artisanaux et industriels.

Made in Town Montagne Noire
21 oct. 2015 au 13 févr. 2016

Made in Town
Montagne Noire

Objets

Made in Town rompt le train-train quotidien et se fait la malle en région Midi-Pyrénées, poursuivant ainsi sa volonté de valoriser les savoir-faire locaux et les fabrications locales, et de renforcer le lien entre public et producteurs. L’exposition Made in Town / Montagne Noire pose ses valises en avant-première à la Foire économique de Castres.

Verrerie La Rochère Paroles de designers

Verrerie La Rochère
Paroles de designers
[Made in Town TV]

Objets

Afin de promouvoir le savoir-faire et les particularités de la Verrerie La Rochère, installée à Passavant-la-Rochère, en Haute-Saône, Made in Town a réalisé une série de six interviews vidéos de designers, français et étrangers, qui ont intégré le savoir-faire de la verrerie dans leurs créations. Chacun à leur manière, ils se sont appropriés le matériau verre.