18 avr. 2012

Tricotage des Vosges
Les pieds sur terre

Léandra Ricou
Tricotage des Vosges Les pieds sur terre

Site de Vagney. Crédit photo : Tricotage des Vosges.

Au milieu des années 90, tandis que les délocalisations se multiplient, Jacques Marie, ancien directeur de Dim, fait le pari de lancer une fabrication de chaussettes de qualité, en reprenant l’une des usines de la marque vouée à la fermeture. A Vagney, dans les Vosges, il fonde alors la société Tricotage des Vosges qui donnera naissance à la marque Bleu Forêt.

Dès sa création, l’origine française de la marque Bleu Forêt, dont le nom évoque la cime bleutée des massifs vosgiens, ainsi que l’utilisation exclusive de fibres naturelles, la positionnent sur le haut de gamme. Les chaussettes sont confectionnées en fil d’Ecosse, coton, coton peigné, soie, laine mérinos et cachemire.

Au fil des années, un investissement industriel régulier a permis le renouvellement du parc : achat de métiers électroniques Nagata et Lonati, de machines de pointes Rosso, ces dernières automatisent la couture de la pointe de la chaussette, ou encore de circuits de packaging semi-automatiques.

Suite à la perte de la licence Dim en 2009, marque désormais détenue par un fonds d’investissements américain, l’infrastructure de Tricotage des Vosges lui donne une capacité de réaction immédiate pour l’extension de la marque Bleu Forêt à la grande distribution. En à peine un an, c’est un succès.

Héritage de son implantation ancienne de filature vosgienne, la moitié de l’énergie électrique de l’usine est autoproduite par turbine hydraulique. La production de vapeur est obtenue, quant à elle, à partir du gaz naturel. Ces choix énergétiques ont valu à Tricotage des Vosges de se voir décerner par l’ADEME [Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, ndlr] le label européen Motor Challenge.

Aujourd’hui, les six millions de paires de chaussettes et collants Bleu Forêt sont produits par l’usine de Vagney, labellisée Vosges Terre Textile, qui fabrique également le quart des chaussettes de la marque Olympia, reprise en 2010. La totalité́ de la production était jusqu’alors délocalisée en Roumanie.

En 2012, pour le lancement de son label, Vosges Terre Textile a fait appel à Made in Town pour réaliser une série de dix vidéos thématiques qui présentent la filière et ses acteurs au travers des notions de territoire, patrimoine, savoir-faire, transmission et innovation. Suivra en 2013, l'opération de flashmob « Vous allez flasher sur moi » dans les rues de Paris.

www.bleuforet.fr

> Retour en haut de page
Léandra Ricou

Léandra Ricou

Made in Fontenay-aux-Roses. Rédactrice et attachée de presse freelance, elle met son écriture au service de la mode et de ceux qui la font, designers, artisans et industriels. Elle écrit régulièrement pour les magazines en ligne des salons Maison d’Exceptions et Made in France Première Vision, entre autres. Elle est diplômée de l’Institut de management et de communication interculturels, anciennement l'Institut supérieur d'interprétation et de traduction, et de l’Institut français de la mode.

Plus d'articles

AltaRoma

AltaRoma

Vêtements

De la promotion des produits Made in Italy à la sauvegarde des valeurs artisanales qui ont fait la renommée de la ville de Rome, Altaroma met en valeur toutes les formes d’excellence en matière textile, allant de la tradition la plus pure à la neocouture, par le biais notamment de défilés et d’expositions.

Painting for Living Exposition-à-porter Karina Bisch
13 au 18 oct. 2015

Painting for Living
Exposition-à-porter
Karina Bisch

Arts

L’artiste française Karina Bisch présente chez Made in Town la quatrième collection Painting for Living. La collection Exposition-à-porter se compose de 16 foulards ou « peintures-à-porter », réalisés à la main, en peinture sur twill de soie.

Aubusson La Cité de la tapisserie

Aubusson
La Cité de la tapisserie
[Made in Town TV]

Arts

Afin de promouvoir le savoir-faire et les particularités de la tapisserie d’Aubusson, chef-lieu du département de la Creuse, Made in Town a réalisé une série de trois vidéos-documentaires, à la demande de la Cité internationale de la tapisserie et de l’art tissé, en partenariat avec l’Institut français de la mode et avec le soutien de la Fondation d’entreprise Hermès.