30 nov. 2016

La teinture naturelle
en ébullition
(La nature de la couleur)

Pascal Gautrand
la teinture naturelle en ébullition

Bain de teinture naturelle

KIM KYUNG YEOL
Teinture naturelle
x
SANGJU SILK
Tissage
x
EUNG-BOK CHANG
Designer textile

Avec le concours de Jieun Rhee


Dans le cadre de l'exposition, La nature de la couleur, présentée lors de la biennale Émergences, la designer coréenne Eung-Bok Chang dévoile, avec l'aide du maître teinturier Kim Kyung Yeol, une série d’échantillons reposant sur un double souhait – celui d’offrir un futur aux techniques de teintures naturelles coréennes dont les origines remontent au IVe siècle mais également celui de promouvoir l’activité de l’atelier Sangju Silk, l’un des derniers soyeux semi-artisanaux coréens à tisser ses étoffes sur des métiers lents et de laizes réduites.

Ancestralement en Corée du Sud, la pratique de la teinture repose exclusivement sur l’utilisation de ressources naturelles – plantes, fleurs, fruits, herbes et autres écorces – et permet de créer des coloris singuliers destinés à la coloration d’étoffes pour les hanboks (kimonos traditionnels coréens).
Les techniques locales de teintures naturelles ont des traits communs avec les pratiques de la cuisine traditionnelle coréenne. Par exemple, les procédés de fermentation qui sont notamment à l’origine de la préparation du kimchi (choux et piments fermentés) offrent des caractéristiques similaires à la fermentation de l’indigo.

Séchage des tissus après le bain de teinture naturelle

Si l’industrie alimentaire coréenne a su développer des équipements et des procédés qui permettent de faire fermenter de grandes quantités de végétaux, alors selon les mêmes préceptes, pourquoi ne pas se prendre à rêver que les grands producteurs textiles de demain puissent industrialiser certaines pratiques de la couleur naturelle ?
Localement, dans de nombreux contextes culturels, une forte volonté de redécouverte et de sauvegarde des savoir-faire émerge aujourd’hui en contrepoint à la mondialisation et à la standardisation des productions. Une grande variété de techniques artisanales millénaires ou industrielles apparues aux XVIIIe ou XIXe siècles et tombées depuis en désuétude, sont sur le point de disparaître à tout jamais, pourtant ici et là des individus et des entreprises se mobilisent, chacun à leur façon pour faire front.

Ainsi, autour d’Eung-Bok Chang, designer textile coréenne, un petit groupe d’amis, issus des domaines de l’art ou de la gastronomie, se réunit régulièrement à l’occasion de workshops organisés avec Kim Kyung Yeol, maître-artisan spécialiste de la teinture naturelle et trésor national coréen.
C’est à ces occasions qu’Eung-Bok consigne soigneusement dans ses carnets les nombreux secrets de la teinture naturelle. Elle partage ici, les plantes et les mordants utilisés, les recettes traditionnelles et les nouvelles expérimentations afin qu’un jour son vœu puisse être enfin exaucé et que ces connaissances botaniques, chimiques et techniques en harmonie avec la nature trouvent une place florissante au sein de l’industrie et de la création contemporaines.

Échantillons de tissu déclinés en différentes gammes de couleurs naturelles

 

> Retour en haut de page
Pascal Gautrand

Pascal Gautrand

Made in Mazamet. Fondateur de Made in Town, consultant et enseignant, il est diplômé de l’Institut français de la mode et ancien pensionnaire de la section design de mode de la Villa Médicis à Rome. Il développe une réflexion, principalement dans le champ de la mode, autour de la culture de la fabrication. Sa démarche, tournée vers la valorisation des savoir-faire, s'exprime au travers de l'écriture, de la vidéo et du stylisme. En tant que consultant, il collabore notamment avec Première Vision à l'organisation de Maison d’Exceptions : l'espace dédié aux savoir-faire textiles au sein du salon parisien et le magazine en ligne éponyme dont il est rédacteur en chef.

Plus d'articles

Eung-Bok Chang

Eung-Bok Chang
designer textile

Vêtements

Empreinte du minimalisme caractéristique de la tradition coréenne, Eung-Bok Chang, designer coréenne, travaille généralement en étroite collaboration avec l’industrie textile pour développer des collections contemporaines destinées à la décoration. Son fort intérêt pour la sauvegarde d’un patrimoine national tant affaibli par la division géopolitique l’a sans doute conduit à prendre conscience de l’importance des savoir-faire manuels locaux qui disparaissent au fil du temps.

La fibre engagée

La fibre engagée
(La nature de la couleur)

Vêtements

Dans la région de Paraïba, au nord-est du Brésil, une poignée d’irréductibles cultivateurs défendent et développent la culture d’un coton biologique dont la fibre est naturellement colorée.

Une synergie française | (La nature de la couleur)

Une synergie française
(La nature de la couleur)

Objets

Une synergie française est un projet inédit, porté par le duo parisien de designers textiles Ki Fabrik (Isabelle Rodier et Clément Bottier), en collaboration avec Patrick et Isabelle Brenac, les ingénieurs développeurs de colorants naturels à la tête de Green’ing, et les industriels Le Fil Amalric, Ets. Henri Plo et Le Passe-Trame autour de la conception et de la fabrication d’une ligne de textiles d’ameublement.

Kim Kyung Yeol / Teinture naturelle

Kim Kyung Yeol
teinture naturelle

Vêtements

Cet artisan spécialiste de la teinture naturelle est tout particulièrement reconnu pour sa maîtrise de la coloration qu’il réalise à partir des pétales de carthame – plante de la famille des chardons – qu’il cultive lui-même localement dans la région de Danyang. Cette technique assez rare permet d’obtenir une variété de nuances de rouge qui étaient traditionnellement appliquées aux étoffes réservées aux classes nobles de la société.

Impression (acci)dentelle / La nature de la couleur

Impression accidentelle
(La nature de la couleur)

Vêtements

Déjà coutumière des techniques de coloration naturelle, notamment grâce à de nombreux workshops effectués auprès d’artisans taïwanais, la plasticienne et créatrice textile française Aurore Thibout profite de son séjour à la Villa Kujoyama en 2015 pour collaborer avec les artisans de Kyoto.

L'industrialisation de la couleur naturelle

L'industrialisation
de la couleur naturelle

Vêtements

Partout dans le monde, les procédés de teinture naturelle sont aujourd’hui au coeur des préoccupations et des pratiques du design textile. Fondés sur une multitude de recettes artisanales, ces procédés mettent en oeuvre des méthodes complexes qui nécessitent la maîtrise croisée de nombreuses sciences telles que la botanique, la géologie, la physique ou la chimie.

Sangju Silk
tissage

Vêtements

Sangju Silk tire son nom de la ville éponyme, traditionnellement réputée pour sa production de fils de soie de grande qualité, plébiscités par l’aristocratie coréenne. Sangju fait partie des dix “slow cities” coréennes qui, inspirées du mouvement Cittaslow italien, offrent à leurs citoyens une alternative à la frénésie de la vie urbaine plus en harmonie avec la nature.

L'indigo en haute teinture (La nature de la couleur)

L'indigo en haute teinture
(La nature de la couleur)

Vêtements

Afin de démontrer la richesse du savoir-faire de ses artisans et ses capacités créatives, Living Blue, atelier producteur d’indigo fondé par l’ONG Care au Bangladesh, souhaitait développer de nouveaux échantillons. De son côté, Anaïs Guery, créatrice de mode française, conjugue avec sophistication les techniques artisanales pour constituer ses collections de vêtements et d’accessoires qu’elle teinte de bleu dans son atelier.