11 sept. 2018

Tricolor
un parcours au cœur des
filières lainières françaises

Pascal Gautrand
Tricolor : un parcours au cœur des filières lainières françaises

De la tonte des moutons jusqu'au tissage et tricotage des fils, en passant par les opérations de tri et lavage des toisons et de filature, le projet Tricolor encourage la renaissance des filières lainières françaises. Première Vision, en partenariat avec Made in Town, met une gamme de textiles éco-responsables à la disposition de marques et designers qui souhaitent explorer les multiples possibilités de cette matière produite localement en France et issue de circuits courts.

Depuis plus d'une dizaine d’années nombreux sont les groupements d’éleveurs de moutons qui unissent leurs forces pour éviter que la laine des toisons de leurs troupeaux ne soit perdue. Ensemble, ils cherchent des solutions pour mettre à profit cette incontournable production annuelle. Citons en précurseurs les éleveurs de mérinos d’Arles, sans doute la plus qualitative des laines françaises de mouton à ce jour, mais également ceux des brebis Raïoles dans les Cévennes, des troupeaux Texel dans la Creuse, ou bien encore les bergers des brebis Lacaune au sud du massif central.

Toutefois ces initiatives isolées ont du mal à atteindre une dimension industrielle qui faciliterait une utilisation créative de ces laines françaises dans les univers de la mode et du design.

C'est pour lutter contre la disparition progressive de cette filière textile hexagonale que Première Vision, grâce à son rôle fédérateur au sein de l'industrie, en partenariat avec Made in Town, initie dans le cadre du salon Made in France Première Vision une série de collaborations entre les filières de production lainière françaises et les acteurs de la création à travers un projet original intitulé Tricolor qui valorise l’ensemble des acteurs de la chaîne de valeur.

Tricolor présente ainsi une gamme de textiles éco-responsables qui se compose de draps de laine tissés par l'atelier le Passe-Trame (Mazamet, Tarn) à partir des fibres de 12 races de brebis et moutons réparties aux quatre coins du territoire français – Aure et Campan, Barégeoise​, Bizet, Corse, Île-de-France, Lacaune​, Mérinos d'Arles, Noire du Velay, Préalpes du Sud, Rouge du Roussillon, Solognote​, Tarasconnaise ​– et de fils à tricoter réalisés en Creuse par la filature Fonty et dans le Tarn par Filatures du Parc. Les coloris de cette gamme de textiles, du plus foncé au plus clair, ont pour particularité d’être conçus sans teinture afin de tirer le meilleur parti des nuances naturelles des toisons.

À partir des fils et tissages proposés, le projet offre l’opportunité à une cinquantaine de marques et de designers d’interpréter les multiples possibilités de la matière dans les domaines de la mode et de la décoration avec les façonniers du salon Made In France Première Vision.

Afin de raconter le récit de ces aventures, Tricolor s'accompagne également d'une web série qui dévoile les coulisses des filières lainières françaises et d'un parcours d'expositions de septembre 2018 à décembre 2019 offrant une interface avec de nombreux publics en France et à l’international.

Liste des 68 marques participantes à TRICOLOR sur le salon Made in France Première Vision les 3 et 4 avril 2019

17H10 – a.guery​ – Aalto – Aganovich – Anatomica – Anne Corbière – Archipel – Ardelaine – Arpin 1817 – Atelier Chatersèn – Atelier POK – Atelier Quercus – Atelier Tuffery – Aurore Thibout – Avgousta Theodoulou – B.Guillet eco–design – Balzac Paris – Bernard Zins – Bonne Gueule – Brun de Vian–Tiran – Cabane – Caruus – Cécile Feilchenfeldt knitwear studio Paris – Clotilde Toussaint – Crambes – Cuirassé – D.Sevarolli x Maison Doris – Damien Béal – De Bonne Facture – Des vêtements d'usages – Ephyre Paris – Galucebo – Garnier–Thiébaut – Gwenaël Prost – Heschung – Jack Gomme – Juliet Imbert Studio – Kidur – La maille au personnel – La Manufacture 49 – La manufacture de layette et tricots – Laetitia Modeste couture – Laines paysannes – Le Mont St–Michel – Le Passe-Trame – Le Sac du Berger – Le Slip Français – Les petites ambitieuses – Lily Latifi – Lïns Paris – Made in Valentine – Maison Dupuy de Lôme – Maison Fabre – Marithé + François Girbaud – Maroquinerie Philippe Serres – Milan noir – Missègle – Monocle – Regain – Royal Mer – Savoar Fer – Sibada Laines – Stéphane Plassier – Stéphanie Coudert – Studio Pli – Thomasine Gloves – Ubac – Whole – XVI

 

> Retour en haut de page
Pascal Gautrand

Pascal Gautrand

Made in Mazamet. Fondateur de Made in Town, consultant et enseignant, il est diplômé de l’Institut français de la mode et ancien pensionnaire de la section design de mode de la Villa Médicis à Rome. Il développe une réflexion, principalement dans le champ de la mode, autour de la culture de la fabrication. Sa démarche, tournée vers la valorisation des savoir-faire, s'exprime au travers de l'écriture, de la vidéo et du stylisme. En tant que consultant, il collabore notamment avec Première Vision à l'organisation de Maison d’Exceptions : l'espace dédié aux savoir-faire textiles au sein du salon parisien et le magazine en ligne éponyme dont il est rédacteur en chef.

Plus d'articles

Lycée Paul Poiret

Lycée Paul Poiret

Vêtements

A deux pas du quartier du Marais, du Viaduc des Arts et de l'Opéra Bastille, le lycée Paul Poiret forme aux métiers de la mode et du spectacle.

Folkdays La route de l'artisanat
14 et 15 déc. 2013

Folkdays
La route de l'artisanat

Objets

Folkdays s’appuie sur les découvertes de voyage de Lisa, Heidi et Kimon, trois amis passionnés par la diversité et la richesse de l’artisanat local à l’étranger. Souhaitant soutenir les entreprises locales qu’ils ont rencontré et partager les techniques qu’ils ont vu, ils se sont associés avec sept artisans pour créer une sélection de sacs, bijoux et accessoires disponibles sur le site Internet Folkdays.

TRICOLOR, la web-série [Made in Town TV]

TRICOLOR
la web-série
[Made in Town TV]

Vêtements

Cette web série en 6 épisodes de 7 min environ dévoile les coulisses de la fabrication, d’un bout à l’autre de la filière. Chaque épisode permet de partir à la découverte de nombreux métiers et de s’immerger dans l’environnement des lieux de production français : des éleveurs de moutons aux entreprises de confection, en passant par les métiers du tissage, de l’ennoblissement et du design.