14 sept. 2011

Antonio Aglietti
Chausseur d'exception

Andrea Spezzigu
Antonio Aglietti Chausseur d'exception

Reconnaissables entre mille, les souliers sur mesure d’Aglietti incarnent l’obsession que voue le designer à la couleur et au lustre : une sensation inégalable de pureté, au regard comme au toucher, où le polissage se transforme en véritable rituel, avec pas moins d’une dizaine d’opérations de finition.

Aglietti utilise des mélanges uniques de cire et d’eau, qu’il lui arrive de concocter lui-même. Chaque paire de souliers s’accompagne d’embauchoirs en bois – également faits main – et les initiales du client sont gravées sur le dessous de la semelle droite, ou de la semelle gauche, selon la jambe qui est croisée.

Seules des peaux de qualité provenant de tanneries en Italie, en France, en Grande-Bretagne ou en Allemagne sont utilisées, tandis que le cuir cordovan est originaire de Chicago. Naturellement, toutes ces particularités ont un coût, et les clients devront débourser environ 265 euros pour pouvoir acquérir leur première paire de souliers sur mesure.

Antonio Aglietti est une étape de Un Guide sur mesure – Rome.

antonioaglietti.tumblr.com

> Retour en haut de page
Andrea Spezzigu

Andrea Spezzigu

Made in Sassari. Passionné de mode depuis toujours et diplômé en droit à l’université LUISS de Rome, où il vit et travaille, il a forgé au fil des années une expertise dans le domaine de la communication institutionnelle. Il est désormais chargé de relations publiques et d’organisation événementielle, en plus de son rôle de consultant pour AltaRoma.

Plus d'articles

Hommage à Micol Fontana

Hommage à Micol Fontana

Vêtements

Micol Fontana, l'une des trois soeurs à l'origine de la création de la maison de couture Sorelle Fontana à Rome en 1943, s'est éteinte dans sa 102ème année, le 12 juin 2015. En préface de l'édition romaine du Guide sur mesure au féminin paru en 2011, Micol Fontana partageait avec générosité son point de vue sur les évolutions du système de la mode au travers du récit de ses propres engagements.

La Face cachée du siège
5 sept. au 18 oct. 2014

La Face cachée du siège

Objets

Cette exposition-dossier sur le mobilier du 18ème siècle entend redonner ses lettres de noblesse à l’artisanat français et illustrer le dialogue des traditions et des savoir-faire. En dehors des murs du château de Versailles – temple des Arts décoratifs du 18ème siècle – ou des galeries des antiquaires, elle propose de mettre en scène un fauteuil du 18ème siècle, prêté par un collectionneur privé, et de le confronter aux techniques qui participent à sa fabrication.

Régis Protière Designer et architecte d'intérieur

Régis Protière
Designer et architecte d'intérieur
[Made in Town TV]

Objets

Face à la caméra, le designer et architecte d’intérieur français Régis Protière, explique son rapport à la matière et à la technique – à toutes les techniques – qu’il met au service de l’air du temps, cet éphémère auquel il tient tant. Rencontre entre savoir-faire et création.