12 oct. 2015

Karina Bisch
Brouiller la frontière
entre art et artisanat

Léandra Ricou
Karina Bisch Brouiller la frontière entre art et artisanat

Karina Bisch dans son atelier

Née en 1974, Karina Bisch est une artiste plasticienne française qui vit et travaille à Paris. Après une maîtrise en Arts plastiques à la Sorbonne, elle poursuit sa formation à l’Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris, d’où elle ressort diplômée en 2000. La même année, elle remporte le prix UBS Arts Award.

Résidente à la Rijksakademie van Beeldende Kunsten à Amsterdam en 2005 et 2006, l’artiste, qui se définit d’abord comme peintre, mais dont les oeuvres prennent des formes aussi variées que la sculpture, l’installation ou la performance, a participé à de nombreuses expositions individuelles ou collectives en France et à l’étranger.

Ses réalisations abondent en références à l’art géométrique, mais aussi à la mode et à la danse. Inspirée par les avant-gardistes des années 20-30, elle revendique le fait-main et place l’expérimentation des matières et des techniques au coeur de son processus créatif, brouillant ainsi la frontière historique entre art et artisanat, entre agrément et utilité.

En 2012, Karina Bisch pose les premières touches du projet Painting for Living avec la collection Arlequin, suivie d’Alphabet en 2013 et 2014, et de l’Exposition-à-porter en 2015. En 2013 et 2015, Karina Bisch présente chez Made in Town le premier et le quatrième opus de Painting for Living : des foulards ou « peintures-à-porter », réalisées entièrement à la main, en peinture sur twill de soie.

karina.bisch.free.fr

> Retour en haut de page
Léandra Ricou

Léandra Ricou

Made in Fontenay-aux-Roses. Rédactrice et attachée de presse freelance, elle met son écriture au service de la mode et de ceux qui la font, designers, artisans et industriels. Elle écrit régulièrement pour les magazines en ligne des salons Maison d’Exceptions et Made in France Première Vision, entre autres. Elle est diplômée de l’Institut de management et de communication interculturels, anciennement l'Institut supérieur d'interprétation et de traduction, et de l’Institut français de la mode.

Plus d'articles

Legeron Jardin textile

Legeron
Jardin textile

Objets

Au cœur de Paris, Bruno Legeron, quatrième génération à la tête de la maison Legeron, cultive le jardin textile familial. Fondée en 1727 et reprise en 1880 par Louis Legeron, arrière grand-père de Bruno Legeron, la maison est spécialisée dans la fabrication de fleurs artificielles.

Regards sur le sommeil La nuit porte conseil
19 oct. 2015

Regards sur le sommeil
La nuit porte conseil

Arts

Traitant le plus souvent de travail, Made in town s’offre un repos bien mérité avec l’accueil des deux historiennes de l’art, Véronique Dalmasso et Stéphanie Jamet-Chavigny, auteurs de cet ouvrage, paru aux éditions Le Manuscrit. Comme le précise le préambule, « regarder, c’est ouvrir les yeux, tandis que le sommeil les clôt ». Dormir n’est pourtant pas toujours la meilleure manière d’être improductif.

Aubusson La Cité de la tapisserie

Aubusson
La Cité de la tapisserie
[Made in Town TV]

Arts

Afin de promouvoir le savoir-faire et les particularités de la tapisserie d’Aubusson, chef-lieu du département de la Creuse, Made in Town a réalisé une série de trois vidéos-documentaires, à la demande de la Cité internationale de la tapisserie et de l’art tissé, en partenariat avec l’Institut français de la mode et avec le soutien de la Fondation d’entreprise Hermès.