30 sept. 2008

Académie de France à Rome – Villa Médicis

Léandra Ricou
Académie de France à Rome – Villa Médicis

Depuis 1803, la Villa Médicis héberge l’Académie de France à Rome qui dépend du ministère français de la Culture. Créée en 1666 par Louis XIV, elle a pour mission fondatrice l’accueil d’artistes et de chercheurs.

Des hauteurs du mont Pincio, la Villa Médicis bénéficie d’un panorama exceptionnel sur la capitale italienne. Le bâtiment a été construit autour de 1564 pour le compte du cardinal Ricci da Montepulciano à l’emplacement des anciens jardins de Lucullus. Il devient en 1576 la propriété du cardinal Ferdinand de Médécis, grand collectionneur et mécène, qui en fera un palais somptueux avec l’aide de l’architecte Bartolomeo Ammannati. En 1737, à l’extinction de la lignée des Médicis, la villa revient à François III de Lorraine, nouveau grand-duc de Toscane. Les anciens bâtiments de l’Académie de France à Rome ayant été pillés et saccagés en 1793, Napoléon Bonaparte décide en 1803 d’installer celle-ci à la Villa Médicis.

L’Académie de France à Rome organise des expositions et des manifestations culturelles et accueille chaque année une nouvelle promotion de pensionnaires francophones sélectionnés sur des critères d’excellence. Les candidats de tout bord artistique, créateurs et théoriciens, sont admis à déposer un dossier. Chaque promotion est accompagnée par le Nouveau Prix de Rome, une personnalité de stature internationale, capable d’enrichir le dialogue entre les résidents et de mener un travail de réflexion commune. L’établissement a accueilli des pensionnaires célèbres à l’image des architectes Victor Baltard et Charles Garnier, et des compositeurs Berlioz, Bizet, Gounod et Debussy.

La Villa Médicis conserve une importante collection d’œuvres d’art, constituée d’une partie de la collection de Ferdinand de Médicis et d’œuvres commandées ou exécutées par les directeurs successifs, ainsi que des travaux des pensionnaires. Répartie dans le palais et ses jardins de plusieurs hectares, elle comprend des meubles précieux, des tapisseries, des objets d’art et de design, des instruments de musique, des dessins, des estampes, des sculptures et des peintures.

Pascal Gautrand, fondateur de Made in Town, est pensionnaire de la Villa Médicis entre 2008 et 2009. En tant que designer de mode, il mène une réflexion à la fois artistique et intellectuelle sur la mode et les savoir-faire Made in Italy, mettant en lumière le travail d’artisans italiens, garants de ce patrimoine.

www.villamedici.it

> Retour en haut de page
Léandra Ricou

Léandra Ricou

Made in Fontenay-aux-Roses. Rédactrice et attachée de presse freelance, elle met son écriture au service de la mode et de ceux qui la font, designers, artisans et industriels. Elle écrit régulièrement pour les magazines en ligne des salons Maison d’Exceptions et Made in France Première Vision, entre autres. Elle est diplômée de l’Institut de management et de communication interculturels, anciennement l'Institut supérieur d'interprétation et de traduction, et de l’Institut français de la mode.

Plus d'articles

ARCHIPEL / MAROQUINERIE

Archipel
Maroquinerie

Objets

Une nécessité de voyage fait naître un sac simple constitué d’une feuille de cuir, pliée et maintenue en forme par l’anse, sans couture. Imaginés par le designer Sébastien Cordoleani, les sacs sont fabriqués artisanalement au cœur de Paris avec des ateliers spécialisés.

Made in Town présente Inventaire à la Biennale Emergences de Pantin
du 13 oct. au 23 dec. 2016

Inventaire
(Inventer + faire)

Objets

Made in Town présente Inventaire (inventer + faire), une sélection de propositions issues des savoir-faire particuliers d'ateliers internationaux.

Régis Protière Designer et architecte d'intérieur

Régis Protière
Designer et architecte d'intérieur
[Made in Town TV]

Objets

Face à la caméra, le designer et architecte d’intérieur français Régis Protière, explique son rapport à la matière et à la technique – à toutes les techniques – qu’il met au service de l’air du temps, cet éphémère auquel il tient tant. Rencontre entre savoir-faire et création.