1 sept. 2009

Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles

Léandra Ricou
Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles

Fondée en 1711, l’Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles (ArBA-EsA), qui a fêté ses 300 ans d’existence en 2011, se définit comme un lieu d’enseignement, de création et de recherche, de transmission et de questionnement, parfois même de confrontation, ouvrant la voie à de nouveaux courants artistiques et théoriques.

L’ArBA-EsA trouve son origine dans l’histoire communale de la ville de Bruxelles. En 1711, l’usage d'une chambre de l'hôtel de ville est accordé aux doyens des peintres, des sculpteurs, des tapissiers et autres amateurs « pour y exercer l’art du dessin ». L’institution se structure en 1768 à l’issue d’une grande souscription destinée à recueillir des fonds auprès des particuliers. En 1876, elle déménage pour un ancien couvent et orphelinat de la rue du Midi réhabilité avec ingéniosité par l'architecte Pierre Victor Jamaer.

L’ArBA-EsA a pour mission de former les futurs artistes, designers, professionnels des multiples métiers de l’art : arts plastiques, visuels et de l'espace. L'enseignement de niveau universitaire mène à l'obtention d'un diplôme de master. Au cours de son histoire, elle a formé, ou pour le moins accueilli, de nombreux artistes et architectes. Côtoyant ainsi les peintres et les sculpteurs, les élèves architectes de l'Académie, n'étaient pas de simples techniciens de l’art de bâtir, mais des créateurs de styles qui marquent toujours le paysage urbain. En 2009, l'École d'architecture de l’Académie a fusionné avec la Faculté d'architecture de l'Université libre de Bruxelles.

Pascal Gautrand, fondateur de Made in Town, y dispense des cours et des séminaires autour des thèmes du travail et de la fabrication.

www.arba-esa.be

> Retour en haut de page
Léandra Ricou

Léandra Ricou

Made in Fontenay-aux-Roses. Rédactrice et attachée de presse freelance, elle met son écriture au service de la mode et de ceux qui la font, designers, artisans et industriels. Elle écrit régulièrement pour les magazines en ligne des salons Maison d’Exceptions et Made in France Première Vision, entre autres. Elle est diplômée de l’Institut de management et de communication interculturels, anciennement l'Institut supérieur d'interprétation et de traduction, et de l’Institut français de la mode.

Plus d'articles

Le Passe-Trame La laine en fil conducteur

Le Passe-Trame
La laine en fil conducteur

Vêtements

Eric Carlier, ancien étudiant en droit dont la formation ne le prédestinait vraisemblablement pas au métier de tisserand, a fondé l’atelier le Passe-trame en 1990 à Payrin-Augmontel, à quelques kilomètres de Mazamet.

Parures
2 au 6 oct. 2015

Parures

Vêtements

Made in Town accueille la présentation du projet Parures mené par Isabelle Quéhé, présidente de l’association Universal Love et fondatrice du premier salon de la mode éthique en France, Ethical Fashion Show. Isabelle Quéhé a travaillé en collaboration avec une trentaine de designers qui ont, chacun à leur manière, réinterprété la parure.

Régis Protière Designer et architecte d'intérieur

Régis Protière
Designer et architecte d'intérieur
[Made in Town TV]

Objets

Face à la caméra, le designer et architecte d’intérieur français Régis Protière, explique son rapport à la matière et à la technique – à toutes les techniques – qu’il met au service de l’air du temps, cet éphémère auquel il tient tant. Rencontre entre savoir-faire et création.