23 nov. 2013

Karin Blach Nielsen
Jeu d'émaux

Geoff Mino
Karin Blach Nielsen Jeu d'émaux

Crédit photo : Karin Blach Nielsen

Formée à la Designskolen Kolding au Danemark, puis au Royal College of Art à Londres, Karin Black Nielsen est revenue au grès il y a quatre ans après avoir longtemps travaillé la barbotine de porcelaine.

« Mes céramiques sont d’inspiration classique. Pour modeler mes formes d’argile, j’utilise une ancienne technique, la roue de projection. J’élabore/développe mes essais d’émaux sur la base de méthodes traditionnelles dont je tire également mes inspirations stylistiques. C’est un plaisir pour moi que d’explorer et de révéler les qualités, les possibilités infinies des différentes argiles et des minéraux silicates. Bien que la plupart de mes céramiques sont des pièces finies uniques, je considère beaucoup d’entre elles comme des échantillons d’émaux qui peuvent être développés ou affinés pour de nouvelles pièces, ou bien amenés vers de nouvelles directions en matière de couleurs et de textures. »
– Karin Blach Nielsen

Installée depuis à Copenhague, elle a ouvert l’année dernière la boutique-atelier Formverk qu’elle partage avec deux autres céramistes et trois créateurs de bijoux. Au printemps 2013, elle a fondé Tortus Copenhagen avec Eric et Justin Landon. Ils partagent ensemble la même passion pour la matière et le même désir de réaliser à la main des objets uniques en s’appuyant sur des techniques traditionnelles.

Avec ses cylindres en grès, Karin explore la couleur et la texture des émaux. Une grande partie de son temps est consacrée au mélange des couleurs et à la recherche d'émaux. Et ce qui a débuté comme un simple jeu d’effet de couleurs lui a fait réaliser l’impact des couleurs et la manière dont elles interagissent avec le toucher d’un objet, en faisant appel à nos sens, nos émotions et nos souvenirs. Autre sujet d’exploration : la réflexion de la lumière sur les surfaces émaillées qui révèlent les variations de couleurs et les particules cristallines contenues dans les couches d’émaux.

En 2013, les créations de Karin Blach Nielsen font partie de l'inventaire d'hiver présenté chez Made in Town.

blachnielsen.com

> Retour en haut de page
Geoff Mino

Geoff Mino

Made in Yonkers. Geoff entre à l'Institut français de la mode après avoir étudié les médias et la culture moderne à l'Université Brown. Il travaille quelques temps à Paris chez Made in Town avant de se tourner vers la gastronomie et la fabrication artisanale de fromage à Marfa au Texas. Il vit actuellement à Shanghai.

Plus d'articles

Akasaka Taketoshi

Akasaka Taketoshi
teinture et
impression katazome

Vêtements

Akasaka Taketoshi s’inscrit dans la relève de la technique traditionnelle ancestrale du katazome, une technique japonaise d’impression textile à la pâte de riz et au pochoir de papier découpé dit katagami.

Folkdays La route de l'artisanat
14 et 15 déc. 2013

Folkdays
La route de l'artisanat

Objets

Folkdays s’appuie sur les découvertes de voyage de Lisa, Heidi et Kimon, trois amis passionnés par la diversité et la richesse de l’artisanat local à l’étranger. Souhaitant soutenir les entreprises locales qu’ils ont rencontré et partager les techniques qu’ils ont vu, ils se sont associés avec sept artisans pour créer une sélection de sacs, bijoux et accessoires disponibles sur le site Internet Folkdays.

Aubusson La Cité de la tapisserie

Aubusson
La Cité de la tapisserie
[Made in Town TV]

Arts

Afin de promouvoir le savoir-faire et les particularités de la tapisserie d’Aubusson, chef-lieu du département de la Creuse, Made in Town a réalisé une série de trois vidéos-documentaires, à la demande de la Cité internationale de la tapisserie et de l’art tissé, en partenariat avec l’Institut français de la mode et avec le soutien de la Fondation d’entreprise Hermès.