2 août 2017

Cut Throat Knives
Des couteaux à l'âme aiguisée

Mathilde Clément
Cut Throat Knives

Aidan Mackinnon s’est lancé dans l’univers de la coutellerie, convaincu qu’un couteau de bonne qualité améliore une expérience culinaire. «​ La cuisine est l'une des grandes joies de la vie et les couteaux sont souvent notre principale interaction avec la nourriture. » Dans sa boutique de Melbourne en Australie, il confectionne avec amour et attention, forge de ses mains des couteaux d’une grande qualité dans l’intention qu’ils puissent servir et se transmettent de génération en génération…

Aidan a toujours entretenu un intérêt tout particulier pour la gastronomie et les arts de la table. Il souhaitait devenir chef cuisinier avant de suivre des études à l’université. «​ Ma mère est un vrai cordon bleu et je lui suis reconnaissant de m’avoir insufflé sa passion pour la cuisine et l’hospitalité. » À l’origine, la fabrication de couteaux était pour lui une forme d’exutoire créatif, de loisir, avant qu’il ne décide d’en faire son métier.

Crédits photos : Cut Throat Knives

«​ La fabrication d’un couteau prend entre 3 et 5 jours et commence par le façonnage des matériaux bruts – l'acier et le bois – en particulier le traitement thermique de l'acier que je considère comme l'âme du couteau, ce qui va différencier une grande lame de la camelote (...) Lorsque les étapes sont toutes réussies, elles se réunissent pour former une belle pièce, quelque chose qui sera utilisé, abusé et chéri. »

Selon Aidan, chaque couteau est imprégné de connexions émotionnelles, de liens qui se tissent au cours du temps, à chaque utilisation, entre le fabricant et les utilisateurs. Un véritable héritage et une histoire qu’il est important de transmettre dans un monde où les objets perdent de plus en plus de leur valeur au point de devenir futiles.  

Crédits photos : Cut Throat Knives

«​ La différence entre un couteau d'usine allemand ou japonais, assemblé par une quinzaine de robots (en un temps record), et un couteau dont chaque élément de la lame a été façonné de mes propres mains pendant plusieurs jours, est l’attention aux détails. Il y a quelque chose d'humain à ça et ce qu’il y a de plus important. »

Aidan prend soin de sélectionner des matières premières d'excellente qualité. L’acier qu’il utilise provient des meilleurs fournisseurs américains, japonais et suédois. «​ J'ai quelques favoris, mais j’explore constamment d'autres aciers et les teste pour voir ce qu’ils valent. J'utilise un vaste choix d’essences de matériaux pour mes manches, mais jusqu’à présent j’ai essayé de privilégier des bois australiens. J'ai utilisé 200-300 types différents d’essences de bois sur mes manches et également fait des réinterprétations plus modernes avec de la résine et des os."

Crédits photos : Cut Throat Knives

«​ J'essaie de travailler avec beaucoup d'autres entreprises australiennes pour créer des objets uniques. J'ai travaillé avec des fleuristes, des fabricants de whisky, des apiculteurs et des organismes de bienfaisance sur des couteaux en éditions limitées qui racontent une histoire et, espérons-le, font sens pour d'autres personnes. 

cutthroatknives.com.au

> Retour en haut de page
Mathilde Clément

Mathilde Clément

Made in Clamart. Passionnée par l’histoire des arts, Mathilde s’épanouit au contact des milieux créatifs avec une affinité toute particulière pour les univers de la conception textile et du design. Elle met sa plume au service de la valorisation des gestes et des matériaux afin de mettre en lumière auprès du grand public le sens et les pratiques d’artisans et de créateurs de tout horizon.

Plus d'articles

Valérie Viscardi Editions littéraires Louis Vuitton

Valérie Viscardi
Editrice aux éditions littéraires
Louis Vuitton

Objets

Installée à Paris, Valérie Viscardi compte près de vingt années d’expérience dans le monde de l’édition et de l’art, en Italie et en France, ses deux pays d’origine. Elle est aujourd’hui éditrice, en charge de la publication des beaux livres au sein des éditions littéraires chez Louis Vuitton qui produit du contenu vidéo, digital et papier.

Parures
2 au 6 oct. 2015

Parures

Vêtements

Made in Town accueille la présentation du projet Parures mené par Isabelle Quéhé, présidente de l’association Universal Love et fondatrice du premier salon de la mode éthique en France, Ethical Fashion Show. Isabelle Quéhé a travaillé en collaboration avec une trentaine de designers qui ont, chacun à leur manière, réinterprété la parure.

Verrerie La Rochère Paroles de designers

Verrerie La Rochère
Paroles de designers
[Made in Town TV]

Objets

Afin de promouvoir le savoir-faire et les particularités de la Verrerie La Rochère, installée à Passavant-la-Rochère, en Haute-Saône, Made in Town a réalisé une série de six interviews vidéos de designers, français et étrangers, qui ont intégré le savoir-faire de la verrerie dans leurs créations. Chacun à leur manière, ils se sont appropriés le matériau verre.