19 avr. 2017

Tonnerre de Belt
Le tissu entrepreneurial

Jean-Philippe Trapp
Tonnerre de Belt - Les Tissages de Charlieu @Inventaire Made in France

Comme son nom le laisse astucieusement deviner, Tonnerre de Belt est une jeune marque de ceintures, qui a la particularité d’être née dans les ateliers d’un fabricant textile puisque ses deux fondateurs, Amélie Gâcon et Guillaume Peyraverney, travaillent en parallèle pour la société Les Tissages de Charlieu.

Lorsque l’on évoque la notion de Made in France, l’innovation est l’une des thématiques les plus récurrentes qui lui est associée, car c’est de cette capacité à innover que découle en grande partie la compétitivité des entreprises françaises sur le marché international.

Il ne s’agit pas uniquement de concevoir des produits révolutionnaires, de proposer de nouveaux services adaptés aux besoins des consommateurs, ou d’inventer des machines toujours plus performantes, mais aussi, plus simplement, de réfléchir à de nouveaux modèles et structures de gestion des entreprises qui favorisent l’esprit d’initiative, la prise de responsabilités et le travail collaboratif, autant de conditions nécessaires à leur bon fonctionnement puis à leur développement.

Et cela, Éric Boël, qui a repris l’entreprise Les Tissages de Charlieu en 1997 et a fondé Altertex en 2009 – un réseau de PME engagées à donner un cadre au développement durable dans le textile français – ne cesse de le revendiquer et de le transmettre à ses équipes comme à ses partenaires. Ce qui a conduit deux de ses employés en interne, Amélie et Guillaume, à s’appuyer sur le savoir-faire de l’entreprise pour créer leur propre marque d’accessoires, Tonnerre de Belt.

Crédit photo : Tonnerre de Belt

Forte du patrimoine textile local – la tradition du tissage à Charlieu remonte au XVIe siècle et a connu un véritable essor au milieu du XIXe siècle – et des compétences en tissage jacquard développées par les Tissages de Charlieu, qui fêtent en 2017 ses 50 ans, Tonnerre de Belt illustre ainsi la volonté d’un fabricant de tisser des liens étroits avec un territoire et avec ses acteurs, en démultipliant les initiatives destinées à faire rayonner, en particulier à l’international, les atouts qui la caractérisent :  son capital humain et technique.

La large gamme de ceintures en tissus jacquards sorties directement des ateliers de production, aux boucles interchangeables et aux motifs et coloris variés, voyage hors des frontières jusqu’aux États-Unis et constitue une corde supplémentaire à l’arc des débouchés de l’entreprise, qui comprennent les secteurs de l’habillement, de l’ameublement, mais également de l’industrie aérospatiale et aéronautique en ce qui concerne les tissus plus techniques.

Crédit photo : Tonnerre de Belt

Qui plus est, Tonnerre de Belt n’est pas une initiative isolée puisque l’entreprise les Tissages de Charlieu a également lancé la marque Létol, qui elle-aussi porte bien son nom. En attendant que d’autres futurs entrepreneurs, parmi la cinquantaine d’employés que compte la société, décident de se lancer dans leur propre aventure et contribuent à valoriser une chaîne d’approvisionnement et de production locale et responsable.

Tonnerre de Belt participe à Inventaire Made in France, du 5 avril au 3 juin 2017 à la galerie Made in Town.

Crédit photo : Tonnerre de Belt

Tonnerre de Belt

Les Tissages de Charlieu

Létol

Altertex

> Retour en haut de page
Jean-Philippe Trapp

Jean-Philippe Trapp

Made in Metz. Diplômé de l’Institut de commerce de Nancy, où il a suivi une formation pluridisciplinaire en management centrée sur l’industrie du luxe, il amorce dans son mémoire de fin d’études une réflexion sur le rôle joué par l’artisanat dans ce secteur et les possibilités qu’offre ce dernier pour imaginer de nouveaux modèles de production. Il découvre toute la richesse du patrimoine français au cours d’une mission à l’Institut national des métiers d’art et souhaite à présent valoriser auprès du public les savoir-faire locaux – originaires d’Europe ou du monde entier – ainsi que les pratiques culturelles qui en découlent, au travers de projets variés, principalement dans les domaines de la mode, du design et de l’art.

Plus d'articles

DIY 2.0 : Just Do It Yourself !

DIY 2.0 : Just Do It Yourself !

Objets

Associée à la vision anti-consumériste naissante des années 1970, la philosophie Do-it-yourself, que l’on pourrait traduire littéralement par Fais-le-toi-même, constitue à l’origine une véritable sous-culture incluant toute activité productive où l’on n’est pas seulement spectateur ou consommateur. Bien plus qu’un système de débrouille ou de bricolage, le DIY et les savoir-faire manuels incarnent aujourd’hui de nouveaux intérêts créatifs, récréatifs et une dimension communautaire pour des pratiques quotidiennes telles que la cuisine, la couture, la culture de jardins potagers – pour n’en citer que quelques unes.

L'innovation en artisanat Made in Town hors-les-murs
14 juin 2013

L'innovation en artisanat
Made in Town hors-les-murs

Vêtements

En collaboration avec les étudiants en management de l’Institut français de la mode, le Wanderlust a organisé une soirée Sur-Mesure intitulée « Le Fil de la mode » sur le thème de la mode et de l’artisanat, au cours de laquelle Pascal Gautrand a animé une table ronde en compagnie de la créatrice de mode Christine Phung, du designer textile Tzuri Gueta et de Maud Lescroart, directrice marketing de la maison de dentelles Sophie Hallette. Ensemble, ils abordent l’artisanat sous l’angle de l’innovation et s’interrogent sur son rôle dans la société de demain.

Aubusson La Cité de la tapisserie

Aubusson
La Cité de la tapisserie
[Made in Town TV]

Arts

Afin de promouvoir le savoir-faire et les particularités de la tapisserie d’Aubusson, chef-lieu du département de la Creuse, Made in Town a réalisé une série de trois vidéos-documentaires, à la demande de la Cité internationale de la tapisserie et de l’art tissé, en partenariat avec l’Institut français de la mode et avec le soutien de la Fondation d’entreprise Hermès.