17 nov. 2017

L'Atelier du Relieur
la fibre artistique

Mathilde Clément
L'Atelier du Relieur, la fibre artistique, Made in Town

Situé au centre de Genève, l’Atelier du Relieur prend en charge depuis 2009 tout type de travaux concernant la reliure, le cartonnage, la dorure, ou la restauration d’ouvrages pour le compte de clients publics et privés.

La reliure requiert un savoir-faire ancestral aujourd’hui intact, considéré déjà comme un art à l’époque des Romains, que l’équipe d’artisans de L'Atelier du Relieur s’applique à faire perdurer.

À l’âge de 15 ans, Benjamin Carrat se découvre un intérêt particulier pour la conception d’un livre et des matières qui le composent. Diplômé en 2008 de l’Eracom, une école à Lausanne qui regroupe les apprentis relieurs de toute la Suisse romande, il acquiert l’atelier peu de temps plus tard. Dans un esprit de sauvegarde des ouvrages et du patrimoine, l’objectif principal est que la conservation des oeuvres soit optimale. « Nous réalisons également des boîtes de conservation qui sont essentielles pour stopper certaines dégradations faites par les insectes, la poussière… »

Les techniques de reliure n’ont pas connu d’évolutions particulières depuis le 19ème siècle et les outils sont restés inchangés, bien que chaque artisan possède ses petits secrets de fabrication. « (...) la reliure à la française est la première technique qui a évolué en reliure bradel suite à un épuisement des matières premières de l’époque. La différence entre les deux techniques est que la reliure à la française est fabriquée et montée directement sur son corps d'ouvrage (les pages), alors que la reliure bradel se fait en deux parties, le corps d'ouvrage d'un côté puis la couverture de l’autre, qui sont ensuite emboîtées ensemble. »

« Traditionnellement, les relieurs sont également des doreurs. La technique de la dorure – marquage du titre en or sur la couverture – est simple : il s’agit de recomposer le mot à l'envers, lettres par lettres, dans un composteur qui est chauffé à 120 degrés. Puis il faut appliquer le composteur sur la couverture avec de l'or. »

Les fibres qui composent les matières requièrent une attention toute particulière. « Celles-ci doivent être systématiquement parallèles au dos du livre pour une meilleure ouverture à la lecture et éviter les tensions qui entraînent les déchirures. »

Toutes les matières premières utilisées par l’atelier – le papier, le carton, la colle, la toile, le cuir et le parchemin – proviennent de Suisse, car « le Made in Suisse et très important pour nous ». Certaines d'entre elles ont des propriétés atypiques pour la reliure et sont sélectionnées avec attention en fonction de leurs qualités intrinsèques.

atelier-du-relieur-geneve.ch

> Retour en haut de page
Mathilde Clément

Mathilde Clément

Made in Clamart. Passionnée par l’histoire des arts, Mathilde s’épanouit au contact des milieux créatifs avec une affinité toute particulière pour les univers de la conception textile et du design. Elle met sa plume au service de la valorisation des gestes et des matériaux afin de mettre en lumière auprès du grand public le sens et les pratiques d’artisans et de créateurs de tout horizon.

Plus d'articles

Pic de Nore A l'ascension de la mode

Pic de Nore
A l'ascension de la mode

Vêtements

Spécialiste du vêtement professionnel, la Manufacture Regain a créé en 2013 la marque de pulls et d’accessoires Pic de Nore, point culminant de la Montagne noire.

Tresses 13 14 Mercerie chic
1er au 30 avr. 2014

Tresses 13 14
Mercerie chic

Arts

Afin de mettre en lumière les savoir-faire célébrés par la Maison des Tresses et Lacets, et sur une proposition d’Yves Sabourin, commissaire d’exposition, le projet Tresses 13 14 offre carte blanche à plus de 70 artistes, designers, créateurs et maîtres d’art – parmi lesquels Annette Messager, Jean-Michel Othoniel, François-Xavier Courrèges, Adeline André ou Nelly Saunier.

Aubusson La Cité de la tapisserie

Aubusson
La Cité de la tapisserie
[Made in Town TV]

Arts

Afin de promouvoir le savoir-faire et les particularités de la tapisserie d’Aubusson, chef-lieu du département de la Creuse, Made in Town a réalisé une série de trois vidéos-documentaires, à la demande de la Cité internationale de la tapisserie et de l’art tissé, en partenariat avec l’Institut français de la mode et avec le soutien de la Fondation d’entreprise Hermès.