30 oct. 2013

Jianhui
Le fil des souvenirs

Geoff Mino
Jianhui Le fil des souvenirs

Jianhui sélectionne sa matière première

Qu’y a-t-il d’étonnant à ce qu’un ruban de Möbius – fait au crochet – fasse faire à son créateur un tour complet et lui permette ainsi de renouer avec ses propres racines ?

Jianhui a grandi dans la campagne pauvre de Chine, où, enfant, il trouvait le réconfort dans la beauté et la diversité de la nature environnante. Faute de pouvoir aller à l’école, Jianhui passait son temps à la montagne, près des fleurs, étudiant leurs couleurs. Un jour, son père a pu ouvrir une boutique au village et Jianhui a finalement eu accès à l’école. Chaque matin, il ne manquait pourtant pas de retourner à la montagne pour couper une fleur et l’emporter avec lui.

Aujourd’hui, Jianhui crée des bijoux à Londres et son travail est surtout reconnu pour son audace. Poussé par l’ambition d’être « éthique de conception et durable par nature », il a développé le Next Pashmina – une gamme de colliers et d’écharpes crochetées, légers et délicats, façonnés d’après des perles de bois recyclé.

Ce bois provient des rejets des usines de meubles chinoises, et Jianhui a récemment commencé à recycler aussi les restes de maisons en démolition. Les différentes essences de bois sont taillées en forme de perles cubiques avant d’être assemblées à la main, principalement par des femmes qui ont été privées d’éducation – un écho à l’histoire personnelle du créateur chinois et une opportunité de retrouver de l’espoir au travers de leur activité professionnelle. Enfin, les Next Pashminas sont peints en utilisant des colorants à faible impact environnemental grâce à un processus contrôlé par ordinateur, afin de minimiser l’exposition humaine aux produits chimiques.

Le résultat ? Une collection de pièces intelligentes, doublement liée à la campagne chinoise de Jianhui, de par son inspiration puisée auprès de la nature et de sa beauté, mais aussi grâce à son implication dans l’amélioration des conditions économiques et environnementales locales.

En 2013, les parures du designer Jianhui font partie l'inventaire d'hiver présenté chez Made in Town.

www.jianhui.co.uk

> Retour en haut de page
Geoff Mino

Geoff Mino

Made in Yonkers. Geoff entre à l'Institut français de la mode après avoir étudié les médias et la culture moderne à l'Université Brown. Il travaille quelques temps à Paris chez Made in Town avant de se tourner vers la gastronomie et la fabrication artisanale de fromage à Marfa au Texas. Il vit actuellement à Shanghai.

Plus d'articles

Vosges Terre Textile

Vosges Terre Textile

Objets

Créé en 2011 par le Syndicat textile de l’Est, sur la base du concept d’ « AOC industrielle », le label Vosges Terre Textile apporte au consommateur la garantie d’une authenticité et d’une qualité issues d’un lien étroit entre territoire, tradition et savoir-faire, dans le respect de normes sociales et environnementales. Les produits porteurs du logo ont subi au minimum 75 % des étapes de fabrication localement.

Made in Town présente Inventaire à la Biennale Emergences de Pantin
du 13 oct. au 23 dec. 2016

Inventaire
(Inventer + faire)

Objets

Made in Town présente Inventaire (inventer + faire), une sélection de propositions issues des savoir-faire particuliers d'ateliers internationaux.

Aubusson La Cité de la tapisserie

Aubusson
La Cité de la tapisserie
[Made in Town TV]

Arts

Afin de promouvoir le savoir-faire et les particularités de la tapisserie d’Aubusson, chef-lieu du département de la Creuse, Made in Town a réalisé une série de trois vidéos-documentaires, à la demande de la Cité internationale de la tapisserie et de l’art tissé, en partenariat avec l’Institut français de la mode et avec le soutien de la Fondation d’entreprise Hermès.