30 oct. 2013

Jianhui
Le fil des souvenirs

Geoff Mino
Jianhui Le fil des souvenirs

Jianhui sélectionne sa matière première

Qu’y a-t-il d’étonnant à ce qu’un ruban de Möbius – fait au crochet – fasse faire à son créateur un tour complet et lui permette ainsi de renouer avec ses propres racines ?

Jianhui a grandi dans la campagne pauvre de Chine, où, enfant, il trouvait le réconfort dans la beauté et la diversité de la nature environnante. Faute de pouvoir aller à l’école, Jianhui passait son temps à la montagne, près des fleurs, étudiant leurs couleurs. Un jour, son père a pu ouvrir une boutique au village et Jianhui a finalement eu accès à l’école. Chaque matin, il ne manquait pourtant pas de retourner à la montagne pour couper une fleur et l’emporter avec lui.

Aujourd’hui, Jianhui crée des bijoux à Londres et son travail est surtout reconnu pour son audace. Poussé par l’ambition d’être « éthique de conception et durable par nature », il a développé le Next Pashmina – une gamme de colliers et d’écharpes crochetées, légers et délicats, façonnés d’après des perles de bois recyclé.

Ce bois provient des rejets des usines de meubles chinoises, et Jianhui a récemment commencé à recycler aussi les restes de maisons en démolition. Les différentes essences de bois sont taillées en forme de perles cubiques avant d’être assemblées à la main, principalement par des femmes qui ont été privées d’éducation – un écho à l’histoire personnelle du créateur chinois et une opportunité de retrouver de l’espoir au travers de leur activité professionnelle. Enfin, les Next Pashminas sont peints en utilisant des colorants à faible impact environnemental grâce à un processus contrôlé par ordinateur, afin de minimiser l’exposition humaine aux produits chimiques.

Le résultat ? Une collection de pièces intelligentes, doublement liée à la campagne chinoise de Jianhui, de par son inspiration puisée auprès de la nature et de sa beauté, mais aussi grâce à son implication dans l’amélioration des conditions économiques et environnementales locales.

En 2013, les parures du designer Jianhui font partie l'inventaire d'hiver présenté chez Made in Town.

www.jianhui.co.uk

> Retour en haut de page
Geoff Mino

Geoff Mino

Made in Yonkers. Geoff entre à l'Institut français de la mode après avoir étudié les médias et la culture moderne à l'Université Brown. Il travaille quelques temps à Paris chez Made in Town avant de se tourner vers la gastronomie et la fabrication artisanale de fromage à Marfa au Texas. Il vit actuellement à Shanghai.

Plus d'articles

Emanuel Lang Le spécialiste du tissé-teint

Emanuel Lang
Le spécialiste du tissé-teint

Vêtements

Située dans les collines du Sundgau, au sud de l’Alsace, Emanuel Lang, labellisée Alsace Terre Textile, est l’une des dernières entreprises à produire des tissés-teints en France pour la confection de chemises.

Se donner du travail Juliette Roche
3 au 8 juin 2013

Se donner du travail
Juliette Roche

Arts

Se donner du travail est la réédition d’une performance réalisée par Juliette Roche l’an dernier à la Glasgow School of Art : To give oneself work. Pendant plusieurs jours, du matin au soir, l’artiste parisienne, née en 1987, occupe un espace accessible au public, aménagé comme un atelier. Elle y travaille autour du bois, divers types de matériaux en vue d’un accrochage final qui, dans le même lieu, vient conclure la performance.

Aubusson La Cité de la tapisserie

Aubusson
La Cité de la tapisserie
[Made in Town TV]

Arts

Afin de promouvoir le savoir-faire et les particularités de la tapisserie d’Aubusson, chef-lieu du département de la Creuse, Made in Town a réalisé une série de trois vidéos-documentaires, à la demande de la Cité internationale de la tapisserie et de l’art tissé, en partenariat avec l’Institut français de la mode et avec le soutien de la Fondation d’entreprise Hermès.