30 oct. 2013

Jianhui
Le fil des souvenirs

Geoff Mino
Jianhui Le fil des souvenirs

Jianhui sélectionne sa matière première

Qu’y a-t-il d’étonnant à ce qu’un ruban de Möbius – fait au crochet – fasse faire à son créateur un tour complet et lui permette ainsi de renouer avec ses propres racines ?

Jianhui a grandi dans la campagne pauvre de Chine, où, enfant, il trouvait le réconfort dans la beauté et la diversité de la nature environnante. Faute de pouvoir aller à l’école, Jianhui passait son temps à la montagne, près des fleurs, étudiant leurs couleurs. Un jour, son père a pu ouvrir une boutique au village et Jianhui a finalement eu accès à l’école. Chaque matin, il ne manquait pourtant pas de retourner à la montagne pour couper une fleur et l’emporter avec lui.

Aujourd’hui, Jianhui crée des bijoux à Londres et son travail est surtout reconnu pour son audace. Poussé par l’ambition d’être « éthique de conception et durable par nature », il a développé le Next Pashmina – une gamme de colliers et d’écharpes crochetées, légers et délicats, façonnés d’après des perles de bois recyclé.

Ce bois provient des rejets des usines de meubles chinoises, et Jianhui a récemment commencé à recycler aussi les restes de maisons en démolition. Les différentes essences de bois sont taillées en forme de perles cubiques avant d’être assemblées à la main, principalement par des femmes qui ont été privées d’éducation – un écho à l’histoire personnelle du créateur chinois et une opportunité de retrouver de l’espoir au travers de leur activité professionnelle. Enfin, les Next Pashminas sont peints en utilisant des colorants à faible impact environnemental grâce à un processus contrôlé par ordinateur, afin de minimiser l’exposition humaine aux produits chimiques.

Le résultat ? Une collection de pièces intelligentes, doublement liée à la campagne chinoise de Jianhui, de par son inspiration puisée auprès de la nature et de sa beauté, mais aussi grâce à son implication dans l’amélioration des conditions économiques et environnementales locales.

En 2013, les parures du designer Jianhui font partie l'inventaire d'hiver présenté chez Made in Town.

www.jianhui.co.uk

> Retour en haut de page
Geoff Mino

Geoff Mino

Made in Yonkers. Geoff entre à l'Institut français de la mode après avoir étudié les médias et la culture moderne à l'Université Brown. Il travaille quelques temps à Paris chez Made in Town avant de se tourner vers la gastronomie et la fabrication artisanale de fromage à Marfa au Texas. Il vit actuellement à Shanghai.

Plus d'articles

Biken, accessoires pour vélo

Biken
Le vélo convivial

Objets

Qualité et ingéniosité caractérisent le travail de l’équipe de Biken, un atelier américain de fabrication d’accessoires de vélos fondé en 2013 par Ken Sugimoto à Tustin.

L'innovation en artisanat Made in Town hors-les-murs
14 juin 2013

L'innovation en artisanat
Made in Town hors-les-murs

Vêtements

En collaboration avec les étudiants en management de l’Institut français de la mode, le Wanderlust a organisé une soirée Sur-Mesure intitulée « Le Fil de la mode » sur le thème de la mode et de l’artisanat, au cours de laquelle Pascal Gautrand a animé une table ronde en compagnie de la créatrice de mode Christine Phung, du designer textile Tzuri Gueta et de Maud Lescroart, directrice marketing de la maison de dentelles Sophie Hallette. Ensemble, ils abordent l’artisanat sous l’angle de l’innovation et s’interrogent sur son rôle dans la société de demain.

Régis Protière Designer et architecte d'intérieur

Régis Protière
Designer et architecte d'intérieur
[Made in Town TV]

Objets

Face à la caméra, le designer et architecte d’intérieur français Régis Protière, explique son rapport à la matière et à la technique – à toutes les techniques – qu’il met au service de l’air du temps, cet éphémère auquel il tient tant. Rencontre entre savoir-faire et création.