5 mars 2014

Yannick Chanteclair
Fondatrice de la Bonneterie Chanteclair

Pascal Gautrand
Yannick Chanteclair Bonneterie Chanteclair

Bonneterie Chanteclair, Troyes, France

Sur le plan historique, le rayonnement de la ville de Troyes nait de l’essor de la bonneterie industrielle qui se développe dès 1820 et atteint son apogée au milieu du 20ème siècle. De nombreux bonnetiers ont donné naissance à de fameuses marques françaises telles que Lacoste, Petit Bateau ou Dim. Même si, depuis plusieurs dizaines d’années, un fort courant de délocalisation a largement affaibli l’industrie locale de la maille, de nombreuses entreprises demeurent encore dans la région comme c'est le cas de la Bonneterie Chanteclair. A l’occasion de la présentation de la collection de tee-shirts MOY chez Made in Town, nous nous sommes entretenus avec Yannick Chanteclair, fondatrice et dirigeante de la Bonneterie Chanteclair, installée à Troyes depuis 1973.

Pascal Gautrand : Comment s’est passée la rencontre avec Yasco Otomo, designer de MOY ?

Yannick Chanteclair : Yasco nous a été présentée sur un salon de tissus japonais. Elle souhaitait développer une toute petite collection de huit modèles de tee-shirts assez élaborés, déclinés en diverses variantes de tissus et de coloris. Suite à cette première rencontre, elle est venue nous rendre visite à Troyes – c’est assez important pour les designers de venir travailler directement dans l’atelier. De cette manière, ils voient comment nous fonctionnons, comment nous travaillons, et cela les sécurise.

PG : Vous arrive-t-il souvent de réaliser des collections pour des designers indépendants ?

YC : Nous travaillons occasionnellement avec de jeunes créateurs, en fonction de nos possibilités techniques. Mais on ne pourrait pas en avoir beaucoup en même temps, cela demande énormément de travail et de disponibilité pour réaliser des prototypes à l’unité qui peuvent être très longs à confectionner. Cela prend beaucoup de place dans un atelier et mobilise toutes nos énergies de modélisme et de patronnage : on ne pourrait pas en avoir dix en même temps ! Il nous arrive donc de refuser en fonction de la charge de travail que nous avons.

PG : Y a-t il des moments où l’atelier à une charge de travail moindre ?

YC : Initialement Yasco souhaitait que ses échantillons soient réalisés en janvier, mais ce n’était pas possible pour nous à ce moment-là, car nous avons une petite structure d’échantillonneuses : quatre ou cinq personnes environ (modélistes, piqueuses-échantillonneuses, coupeurs d’échantillons, etc.). En conséquence, nous avons du les confectionner en février. Pour nous, les périodes creuses sont surtout en avril-mai et en septembre-octobre. Nous devons bien entendu nous adapter au planning de nos clients, ce n’est pas nous qui choisissons, mais cela peut être un complément d’activité que de développer des collections et de monter des échantillons pendant ces périodes-là.

www.chanteclair.fr

> Retour en haut de page
Pascal Gautrand

Pascal Gautrand

Made in Mazamet. Fondateur de Made in Town, consultant et enseignant, il est diplômé de l’Institut français de la mode et ancien pensionnaire de la section design de mode de la Villa Médicis à Rome. Il développe une réflexion, principalement dans le champ de la mode, autour de la culture de la fabrication. Sa démarche, tournée vers la valorisation des savoir-faire, s'exprime au travers de l'écriture, de la vidéo et du stylisme. En tant que consultant, il collabore notamment avec Première Vision à l'organisation de Maison d’Exceptions : l'espace dédié aux savoir-faire textiles au sein du salon parisien et le magazine en ligne éponyme dont il est rédacteur en chef.

Plus d'articles

Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles

Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles

Arts

Fondée en 1711, l’Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles (ArBA-EsA), qui a fêté ses 300 ans d’existence en 2011, se définit comme un lieu d’enseignement, de création et de recherche, de transmission et de questionnement, parfois même de confrontation, ouvrant la voie à de nouveaux courants artistiques et théoriques.

Passeport des artisans Pousser la porte des artisans
2 avr. 2014

Passeport des artisans
Pousser la porte des ateliers

Objets

Qu’y a-t-il derrière les portes des ateliers d’art parisiens ? Si vous vous posez la question, le Passeport des artisans est une clef pour y répondre. En route pour un beau voyage !

Vosges Terre Textile La Définition de l'industrie

Vosges Terre Textile
La Définition de l'industrie
[Made in Town TV]

Objets

Pour le lancement de son label, Vosges Terre Textile a fait appel à Made in Town pour réaliser une série de dix vidéos thématiques qui présentent la filière et ses acteurs au travers des notions de territoire, patrimoine, savoir-faire, transmission et innovation. Ces vidéos composent le tableau de l’industrie contemporaine qui inspire un nouveau discours de valorisation des savoir-faire industriels à destination du consommateur final.