23 avr. 2014

Alessandro Di Cola
Du métal à l’accessoire

Adriano Pistola
Alessandro Di Cola Du métal à l’accessoire

Alessandro Di Cola au travail

Alessandro Di Cola est un artiste italien qui oscille entre design, sculpture et peinture. Né à Rome en 1981, il est diplômé de l’Académie des Beaux Arts et s’attache à produire des pièces uniques de manière artisanale.

Alessandro Di Cola souhaite vraiment apporter une valeur artistique et un caractère unique à chacune de ses productions. La collection de sacs Shooting Bag 1981 est réalisée en aluminium et se définit par une conception sophistiquée et innovante. Ce métal est choisi pour ses qualités de légèreté et de résistance, mais aussi pour la multiplicité des traitements qu’il permet. On peut le battre, le plier, le percer, le polir à la main et obtenir ainsi des effets intéressants.

Pour sa première collection, l’artiste s’est inspiré de l’univers de la chasse au renard, reprenant les formes d’armes ou d’objets comme par exemple des théières du 19ème siècle. Il enrichit ensuite ses créations en ajoutant du tartan, des poignées en bois tourné ou encore des poinçons, selon une technique ancestrale d’ennoblissement du métal.

Son travail se place sous le signe de l’expérimentation et de la recherche, comme pour son modèle hybride Hat Bag. Alessandro est allé chercher son inspiration dans le passé pour combiner l’aluminium à des matières comme le crin ou la fourrure, et créer une collection d’accessoires qui fonctionnent aussi bien en chapeau qu’en sac.

Chez ce créateur, la fonction est l’aboutissement naturel d’un travail formel, comme notamment avec le sac Poppins. C’est à l’utilisateur d’en saisir toutes les subtilités par l’observation de son soufflet et le toucher de son cuir nappa, d’une finesse et d’une souplesse rares.

Couleur, ligne et élégance sont les atouts majeurs des créations d’Alessandro Di Cola. On ne peut qu’être fasciné par la puissance expressive de ses sacs Cuff. Les teintes des produits de la collection ont été obtenues grâce à la technique de l’électro-coloration qui renforce la vivacité de l’approche onirique.

Ce sont des objets de désir qui captent immédiatement l’imagination de ceux qui les découvrent. La force d’Alessandro réside dans son intuition artistique qui lui permet de travailler l’aluminium, le cuivre, le laiton et l’Alcantara dans une osmose qui évoque la fougue du péplum classique italien tel que le film Cabiria peut l’exprimer.

www.alessandrodicola.com

> Retour en haut de page
Adriano Pistola

Adriano Pistola

Made in Rome. Il débute sa carrière en travaillant au sein du département communication de Dino Editore, une maison d'édition positionnée sur le marché du livre de luxe. Il se rapproche du monde de la mode après avoir obtenu un diplôme en marketing et communication à l'Académie du costume et de la mode à Rome. Fasciné par la qualité du savoir-faire italien, il se passionne pour la mode masculine et aspire à devenir l'un des porte-paroles du Made ​​in Italy qui, depuis des décennies, séduit le monde entier.

Plus d'articles

Une histoire de filière

Une histoire de filière

Vêtements

En 1900, Mazamet compte une cinquantaine d’usines de traitement des peaux qui importent et exportent vers le monde entier. Pendant près de 150 ans, jusqu’aux premières secousses pétrolières, rien ne remettra en cause l’hégémonie mazamétaine en matière de délainage. Si aujourd’hui le ronflement industriel s’est apaisé, la Montagne noire cache encore en ses flancs une extraordinaire richesse de savoir-faire artisanaux et industriels.

Chinoiserie Philippe Terrier-Hermann
7 déc. 2012 au 9 janv. 2013

Chinoiserie
Philippe Terrier-Hermann

Arts

Made in Town présente une réflexion sur les rapports ambigus que l’oeuvre originale artistique — le plus souvent réputée unique — entretient avec la copie ou la production sérielle d’objets manufacturés.

Aubusson La Cité de la tapisserie

Aubusson
La Cité de la tapisserie
[Made in Town TV]

Arts

Afin de promouvoir le savoir-faire et les particularités de la tapisserie d’Aubusson, chef-lieu du département de la Creuse, Made in Town a réalisé une série de trois vidéos-documentaires, à la demande de la Cité internationale de la tapisserie et de l’art tissé, en partenariat avec l’Institut français de la mode et avec le soutien de la Fondation d’entreprise Hermès.