2 sept. 2015

Bamboo Chair
L'entrelacs de la technique
et de la création

Pascal Gautrand
Bamboo Chair L'entrelacs de la technique et de la création

Bamboo Chair, Samuel Misslen. Crédit photo : Samuel Misslen, Atelier[jes].

A l’occasion de la deuxième édition de Révélations, le salon des métiers d’art et de la création au Grand Palais à Paris, le designer français Samuel Misslen présente la Bamboo Chair, réalisée dans le cadre du projet Hand in Hand.

Ce que révèlent les entrelacements de cette chaise, c’est avant tout le dialogue harmonieux de l’esthétique et de la technique, deux approches fondamentales au bénéfice du design. La ferronnerie, pratiquée par le designer français Samuel Misslen, a inspiré la mise en tension de la matière, à l’origine du principe formel de cette chaise.

En complément, la virtuosité artisanale et l’ingéniosité technique du maître-artisan taïwanais Lin Jiang-Cheng ont insufflé à ce mobilier la métamorphose du pied de bambou en un entrelacs de lattes qui complète l’élégance naturelle de ce siège.

Samuel Misslen découvre la pratique du cintrage de bambou de Lin Jiang-Cheng, à l’occasion d’une résidence organisée en 2011 par l’association Hand in Hand sous l’égide du National Taiwan Craft Research and Development Institute (NTCRI). Les lattes de bambou sont tordues à l’aide d’un pistolet thermique. Comme pour le métal, un cintrage ferme assure la pérennité des courbes.

Dans le champ du design, l’expérience de la matière donne souvent vie à une nouvelle idée. Le travail de cintrage de bambou est également à l’origine de la chaise longue signée Charlotte Perriand, réalisée au Japon en 1941 d’après le modèle original en métal, conjointement mis au point en 1928 par Le Corbusier, Pierre Jeanneret et Charlotte Perriand.

Samuel Misslen connaît la ferronnerie sur le bout des doigts – sa formation première était la sculpture du métal. De sa propre pratique, il tire le principe de la Bamboo Chair : « Les matériaux que j’aime sont ceux qui ont une certaine force, une tension intérieure qu’il faut contraindre, étirer, ou tordre. Avec le bambou, je retrouve les propriétés du métal. » À partir d’une maquette en papier réalisée par le designer, l’artisan imagine les pieds de bambou brut qui se divisent en lattes pour former, avec une apparente simplicité, la structure organique de l’assise et du dossier.

Hand in Hand, Taïwan, les savoir-faire du bambou
Révélations, Stand H1, Grand Palais
Du jeudi 10 au dimanche 13 septembre 2015

www.atelier-jes.com

> Retour en haut de page
Pascal Gautrand

Pascal Gautrand

Made in Mazamet. Fondateur de Made in Town, consultant et enseignant, il est diplômé de l’Institut français de la mode et ancien pensionnaire de la section design de mode de la Villa Médicis à Rome. Il développe une réflexion, principalement dans le champ de la mode, autour de la culture de la fabrication. Sa démarche, tournée vers la valorisation des savoir-faire, s'exprime au travers de l'écriture, de la vidéo et du stylisme. En tant que consultant, il collabore notamment avec Première Vision à l'organisation de Maison d’Exceptions : l'espace dédié aux savoir-faire textiles au sein du salon parisien et le magazine en ligne éponyme dont il est rédacteur en chef.

Plus d'articles

Copenhague La convergence de l'artisanat et du design danois

Copenhague
La convergence de l'artisanat
et du design danois

Objets

À Copenhague, le design est partout : le Designmuseum Danmark, musée national des Arts décoratifs, en retrace l’évolution historique danoise et Illums Bolighus, grand magasin dédié à la décoration d’intérieur fondé en 1941, en est devenu l’institution depuis qu’en 2001 Sa Majesté la reine du Danemark l’a promu fournisseur officiel de la cour. Les rues de la ville, qui regorgent de boutiques et de concept stores dont les vitrines mettent autant en avant les productions locales que les designers internationaux, illustrent parfaitement le culte véritable que le Danemark voue au design.

Voyage Marie-Ange Guilleminot
25 oct. au 23 nov. 2013

Voyage
Marie-Ange Guilleminot

Arts

Au travers des gestes et savoir-faire, on assiste à la concrétisation du projet Touchez-voir destiné à ceux qui justement ne voient pas. Depuis les réserves du musée jusqu’à l’atelier, nous assistons à la naissance d’une garde-robe originale et des formes qui seront réunies prochainement dans une malle à disposition au Palais Galliera.

Régis Protière Designer et architecte d'intérieur

Régis Protière
Designer et architecte d'intérieur
[Made in Town TV]

Objets

Face à la caméra, le designer et architecte d’intérieur français Régis Protière, explique son rapport à la matière et à la technique – à toutes les techniques – qu’il met au service de l’air du temps, cet éphémère auquel il tient tant. Rencontre entre savoir-faire et création.